War in The Bed @ Supersonic | 08.04.2022

13 ans se sont écoulés depuis ma découverte de ce groupe de lycéens, lors d’un tremplin (web)radiophonique, avec leur titre « Solitud of the cosmonaut » qui m’avait totalement bluffée. On ne le savait pas encore, mais 2009 inaugurait la fin de ce MySpace-là, tandis que du haut de leurs 15 ans, les War In The Bed, bourrés de talent, semblaient pouvoir conquérir le monde avec leur musique.

Les années ont passé et je les ai vu grandir, écrire de nouvelles chansons, sortir des EP, puis des albums que j’achetais en envoyant des chèques par la poste. Avec le temps, le line up a changé, les clips et les teasers se sont enchainés, convoquant la tour Eiffel, Muse…. et les Legos ! En 2014, après un dernier concert au Buzz, certains se sont envolés pour la Corée des années avant l’engouement actuel, signant un autre EP (sur un label coréen, forcément).

Après cette belle césure, ils sont rentrés à Paris, et la vie a repris son cours. J’ignore ce qu’ils ont vécu, étudié, expérimenté pendant ces 8 ans de vie, sans un seul petit concert. Jusqu’à ce message de Lou-Angel, le chanteur, en novembre 2021, me demandant mes vieilles vidéos pour travailler leur retour sur scène, bientôt.

Si vous aviez vu ma tête, j’avais 15 ans à nouveau moi aussi 🙂 Et comme la vie est bien faite, alors que je ne devais pas être sur Paris cette semaine là, finalement, j’y étais. Et j’ai été tellement heureuse de les revoir, pour cette sorte de baroud d’honneur, avec tout le monde, les anciens, les nouveaux, que j’ai tout filmé. Absolument tout.

Pourquoi se modérer quand on peut tout avoir ?!

A l’aube de leur trentaine, ces années qu’on n’a pas vu passer ont vu leur vie changer bien plus que la mienne. Yoann, Noé, Sébastien, Geoffrey, Théo et Lou, ils étaient tous là. Hier ils étaient lycéens, aujourd’hui l’un d’eux vient d’être papa (félicitations Yoann !).

Quoiqu’ils en pensent, ils restent jeunes, et ont encore la vie devant eux. Une vie que leur souhaite aussi belle et aussi remplie de musique que possible.

Pour eux comme pour moi, que leur énergie nourrit et regénère à chaque fois.

Allez, on parie qu’on les reverra sur scène ?

Comment une si chouette histoire pourrait-elle s’arrêter ?

So long les garçons, je vous dis à bientôt !

* * * *

Remerciements : Elisa, pour le son, impeccable !

Photos (c) War in the bed (sauf Supersonic)

Publicité

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s