Miles Kane @ Paris, Olympia | 28.04.2022

Il n’est pas courant d’aller voir en concert quelqu’un dont on ne connait pas réellement toute la discographie, mais si vous avez un jour l’occasion de voir Miles Kane près de chez vous, allez-y les yeux fermés. Même si vous ne savez pas qui il est d’ailleurs, comme je me rends compte que c’est le cas de la plupart des gens que j’ai croisé ces derniers jours.

Les Rascals ne vous disent rien ? Las Shadows Puppets peut-être un peu plus (avec Alex Turner – Artic Monkeys) ? Non ? Pas grave. Car Miles Kane se déguste aussi en solo, sans besoin d’aucune préparation. On a rarement vu quelqu’un d’aussi sympa, aussi content d’être là. Très enthousiaste, il répète à quel point il est heureux de retrouver le public parisien. Oui, c’est vrai, c’est ce que disent tous les artistes. Mais comme une routine, un poncif débité dans chaque ville sans y penser vraiment. Quand on fait beaucoup de concerts, on sait faire la part des choses. Et là, c’est différent. C’est dit avec tant de cœur qu’on le croit : Il nous aime. Oui, nous les parisiens, plutôt connus pour être indifférents et froid, il nous aime ; aucun doute là-dessus ! Il faut dire que ce public parisien-là ressemble au public idéal : chaleureux, inclusif, démonstratif, debout même tout là-haut, sur les balcons, applaudissant, dansant, chantant. Un public à son image : pas prise de tête, pas chiant, venu pour mettre de l’ambiance et de la bonne humeur, vraiment sympa.

Lui a une pêche phénoménale. Non content d’être un formidable leader et guitariste, c’est un showman hors pair. Il se cambre de façon impressionnante, comme le ferait un gymnaste pour une souplesse arrière. Il prend longuement la pose pour savourer tel ou tel moment. Il harangue la foule en liesse qui n’en finit plus de lui répondre. Il enlève quasi théâtralement sa chemise pour dévoiler un corps qui n’a visiblement pas boudé le sport pendant ces deux ans de confinement, arborant un brassard « Change the show » (le nom de son tout dernier disque). Tout est dans l’amusement, la joie et le plaisir du partage, la fraîcheur, la fête.

Cet Olympia est un festival et on ne peut pas s’empêcher de se dire que le britannique excelle dans tous les registres. De la balade au morceau plus dur, quasi métal, en passant par une multitude de titres pop rock enlevés, le concert mêle les titres les plus récents aux tubes faits pour les concerts. On n’en finit pas de chanter ses refrains, de prolonger les lalala et d’en réclamer encore et encore et encore. A la fin du concert, on n’aura toujours pas finit de chanter Don’t Forget Who You Are, jusque sur le trottoir de l’Olympia, jusque chez soi en rentrant, et même, jusqu’au lendemain au réveil.

Avec Marie, Miles Kane c’est un peu « notre » artiste. Celui qui nous offre des moments de complicité à partager ensemble et avec lui, un truc de copines. Ce soir encore, la magie était au rendez-vous. Elle avait commencé dès le début de la soirée, avec nos spritz en terrasse la taverne de l’Olympia, qui fait face à l’entrée des artistes. Alors que nous ne nous y attendions plus, Miles Kane est arrivé, stationnant longuement devant la porte, nous laissant tout le loisir d’en profiter.

Alors si vous en avez la possibilité un jour, même sans le connaître plus que ça, ne boudez pas votre plaisir : foncez découvrir Miles Kane ! Il mérite d’être plus connu !

* * * * *

L’article de mon amie Marie sur son blog : https://mhfleblog.com/2022/05/05/miles-kane-a-lolympia-avril-2022/

Toutes mes photos du concert sur Flick’r :

Miles Kane @ Paris, Olympia 2022

Mes vidéos du concert (playlist 8 titres) :

Une réflexion sur “Miles Kane @ Paris, Olympia | 28.04.2022

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s