Justin Timberlake @ Accor Hotel Arena | 03.07.2018

1080931

Ce que je connaissais de Justin Timberlake avant le concert de Bercy ? Qu’il avait fait partie d’un boysband (je crois, non ?), qu’il avait une bonne tête dans le film FACEBOOK, et surtout, qu’il avait mis beaucoup d’argent dans le rachat de MySpace pour tenter de sauver le site, ce qui me l’avait rendu éminemment sympathique. Évidemment, je n’avais jamais acheté aucun album, mais je n’avais pas non plus écouté quoi que ce soit (volontairement, j’entends). J’avais néanmoins beaucoup aimé le dansant Can’t Stop The Feeling (je serai incapable de dire comment il est parvenu jusqu’à moi), et plus récemment encore, Say Something, dont la vidéo incroyable de la Blogothèque, un long plan séquence tourné dans le décor assez fantastique du Bradbury Building à L.A., m’avait plus que convaincue.
Rien de plus. Pas grand chose, donc.
Aussi je m’explique assez peu pourquoi j’ai sauté sur des billets à la valeur faciale exorbitante (122€ en fosse) lorsqu’ils sont apparus sur le site de mon CE, certes à moitié prix, mais tout de même.

Justin Timberlake @ Hotel Accord Arena 2018

Il faut croire que c’est l’apanage des plus grands que de mettre tout le monde d’accord, un peu comme un Michael Jackson en son temps. Oui enfin bon. C’est sans doute aller un peu loin mais vous voudrez bien me pardonner : je suis encore un peu sous les effets des endorphines post concert.
Il s’est avéré en tout cas que les maigres indices dont j’avais disposé pour alimenter mon intuition ne m’avaient pas trompée : j’ai passé une soirée exceptionnelle.

Elle avait pourtant commencé en demi teinte, alors que j’attendais ma complice dans le crime que représente l’écart du  mainstream pour une habituée de la musique indé.
Là, un homme d’une cinquantaine d’années accompagné d’une valise – il est vrai que j’étais devant le Novotel – s’était approché de moi pour s’enquérir poliment : « Bonjour Madame, je cherche une Parisienne. En échange, je vous emmène à Cannes ». Parfait. J’avais donc l’air d’une prostituée. « Mais nonnnnnn, plutôt une Escort Girl » me dit un peu plus tard mon amie, songeant sans nul doute à me rassurer.
Mais passons.

Nous voici à présent dans l’enceinte de Bercy – désormais « Accor Hôtel Arena », pour y découvrir une immense composition de scènes multiples (5 environ, de  taille et de forme différentes) et chemins de jonctions qui serpentent d’un bout à l’autre de la salle, sur toute sa longueur et une bonne partie de sa largeur.

Justin Timberlake @ Hotel Accord Arena 2018
Il est 19h20 à peu près et l’endroit est tout sauf rempli. Nous avons tout le loisir de nous positionner où nous le voulons, sans savoir justement où nous fixer exactement, devant ce quasi infini des possibles. Chaque solution semblant être idéale, on ne  sait pas trop où donner de la tête. Après s’être posées au bord de la scène la plus proche de l’entrée, nous arrêtons finalement notre choix sur la scène centrale cerclée d’un bar à destination des VIP.
Un DJ s’y trouve, entre deux âges, la bedaine assumée, l’attitude décontractée et presque nonchalante. Très différent des DJs stars,  lui a plutôt l’air de nous recevoir dans son salon, sans pression. Il passe des morceaux pour faire danser mais n’exige rien du public. C’est très agréable, en fait.
La première partie, qui lui succède, ne casse pas trois pattes à un canard et l’un des deux chanteurs chante même un peu faux.
Malgré les deux heures qui précéderont le concert, le temps passera pourtant assez vite grâce au huitième de finale Angleterre / Colombie visionné en direct depuis le téléphone d’Ophé. Forcément, on se fait des amis dans le public trentenaire intéressé par le match ce qui fait que si rien n’a encore vraiment commencé, on se sent déjà comme à la maison.

Justin Timberlake @ Hotel Accord Arena 2018

Peu près 21h, des événements étranges se produisent. Par petits groupes de 2 ou 3, le public accoudé à la barrière semble disparaître, phénomène relativement rare pour retenir notre attention. Ce serait mentir que de ne pas avouer un pincement de jalousie lorsque nous les revoyons réapparaître de l’autre côté de la fameuse barrière, à l’intérieur même du carré or. Dépitées, nous nous demandons comment ils ont bien pu atterrir là. Mais finalement, puisqu’ils nous laissent leur place, on ne se plaint pas. Une fois là, la magie délivre ses secrets : c’est un membre du staff, ses bracelets VIP à la main, qui recrute dans les 1ers rangs pour garnir la zone des plus privilégiés d’entre tous, faute de billets vendus (166€ pour une date initialement prévue en juin, ça se comprend). Armée de mon plus beau sourire, je fais savoir notre vif intérêt pour sa proposition.
Le concert, sur le point de commencer, nous cueille en plein délire alors que nous pénétrons dans la zone inespérée, armées du précieux Sésame. À 21h20 environ, au moment où Justin Timberlake et sa grosse vingtaine de danseurs, choristes et musiciens déboule dans la salle en la traversant entièrement sur une choré d’enfer, nous voilà donc à quelques tout petits mètres de la star pop, bien loin de notre chère dignité.

Justin Timberlake @ Hotel Accord Arena 2018

S’en suivent deux heures d’un show incroyable. Le Californien sait tout faire : multi-instrumentiste, il chante merveilleusement bien (mais plus encore, il a une voix funky à souhait), ses pas de danse sont parfaits, et il ne cesse de parcourir Bercy d’un bout à l’autre, prenant soin de n’oublier personne ; c’est un véritable show-man, un artiste complet comme il y en a peu. Cerise sur le gâteau : non seulement le mec a toujours l’air aussi sympa, mais en plus il paraît carrément abordable et même, humble. (C’est ça, moquez-vous, je vous vois !)

Justin Timberlake @ Hotel Accord Arena 2018

Malgré l’époque qui met de plus en plus l’accent sur le résultat financier du producteur, la générosité des moyens (les lumières sont incroyables) est en pleine cohérence avec celle de Justin Timberlake sur scène, qui se donne à 200% et créé d’emblée une relation naturelle avec le public.

Encore plus frappant compte tenu de la taille de Bercy, la configuration de la fosse donne une sensation de proximité avec l’artiste assez bluffante, au point qu’on a l’impression d’assister à un concert  chaleureux, presque intimiste. Ce n’est rien de dire que le moment « bivouac en forêt au clair de lune », lors duquel lui et ses choristes et musiciens sont installés en cercle autour d’un (vrai) feu de camp, renforce cette impression. En fermant les yeux, un brin d’imagination nous emporterait vite au milieu d’eux, en pleine nature, à chanter de petites reprises de derrière les fagots au clair de lune avec notre bon pote Justin. Allons allons Isa on se réveille, reprends-toi !

Justin Timberlake @ Hotel Accord Arena 2018

Tout de même, à chaque fois que l’homme repasse sur la scène centrale, il est si proche qu’il faut se pincer pour y croire. J’ai rarement fait un aussi gros concert dans des conditions aussi privilégiées et j’avoue sereinement un sourire de ravi de la crèche.
En outre les musiciens sont absolument énormes, avec une section cuivres magique, un guitariste à la Slash qui nous gratifie de solos de haut vol, deux batteries et des percussions exceptionnelles.

Justin Timberlake @ Hotel Accord Arena 2018

Inutile de préciser que nous avons dansé pendant les deux heures du concert sur des airs pop, funk, folk (et sur LA nouvelle chanson !!) et que j’ai continué encore à chanter et danser dans la rue et jusqu’au retour à la maison.
Une soirée assez géniale donc, de celles qui rendent heureux.

Mention spéciale pour Ophélie-de-Myspace. S’il y avait UN concert à faire ensemble, c’était bien celui-là !!!!

Photos et vidéos Isatagada

Toutes les photos du concert sur le Flick’r d’Isatagada

Publicités

Une réflexion sur “Justin Timberlake @ Accor Hotel Arena | 03.07.2018

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s