Benjamin Biolay – Songbook @ Folies Bergère | 01.07.2018

Benjamin Biolay  @ Folies Bergère 2018

Benjamin Biolay n’en finit pas de surprendre. On aurait même eu un peu de mal à le suivre dernièrement, alors qu’il s’est offert le luxe de sortir deux albums en deux ans : Palermo Hollywood en 2016 et Volver en 2017.

Ce n’est pas un concert de tournée malgré tout que le lyonnais nous aura offert à Paris en ce 1er jour de juillet (dernier de ses trois concerts parisiens) mais bien un recueil de chansons idéal, avec la complicité de Melvil Poupaud, avec qui il a de nombreux points communs : l’amour du cinéma (une caméra qu’ils dirigent projette un film unique chaque soir) et de la musique (les deux sont multi-instrumentistes et s’en donnent à coeur joie sur scène), un mois et une année de naissance, même le prénom d’un proche… et bien entendu, une classe folle.

Benjamin Biolay  @ Folies Bergère 2018

Au fil de la soirée, accompagnés par un troisième larron (multi-instrumentiste lui-aussi), les deux compères égrènent d’anciennes chansons comme de plus récentes, parfois composées par Benjamin Biolay pour d’autres ou pour lui-même, parfois en duo avec Melvil Poupaud ou Chiara Mastroiani. Les thèmes sont variés, les styles traversent les époques et les atmosphères, avec de fréquents passages vers les rythmes latino que Biolay affectionne tout particulièrement, et quelques « vieux » morceaux dont on ne lasse pas – quel bonheur que ses Cerf-volants !

Benjamin Biolay  @ Folies Bergère 2018

Ce qui frappe avant tout, c’est l’immédiate proximité qui s’établit entre l’artiste et la salle. La relation forte avec le public ne fait aucun doute et n’attend pas avant de se mettre en place, comme cela arrive en concert. Aucun délai d’apprivoisement, la mayonnaise prend de suite, preuve qu’il s’agit bien là d’une histoire d’amour désormais inscrite dans le temps. C’est assez ironique finalement, compte tenu des critiques de ceux qui le décrivent comme quelqu’un d’arrogant, voire méprisant. Il faut décidément ne jamais l’avoir vu sur scène, tant Benjamin Biolay se montre toujours humble (sa gestuelle de remerciements est extrêmement touchante), généreux, drôle et sincère. Si son caractère passionné et entier peut entraîner ce type de jugement, cela fait a contrario partie des raisons qui l’ont rendu tellement attachant.

Benjamin Biolay  @ Folies Bergère 2018

Question musique en tout cas, on espère que personne ne se privera du talent de ce premier prix de trombone au conservatoire. Musicalement, écouter Benjamin Biolay reste un plaisir sans cesse renouvelé, tout comme il n’arrête pas lui aussi d’évoluer.

On a toujours raison de ne pas manquer l’immanquable. Ce concert, qui aura tout fait oublier dans ce splendide écrin des Folies Bergère, l’était certainement.

 

Photos et vidéos Isatagada

Toutes les photos du concert sur le Flick’r d’Isatagada

La tournée Songbook se poursuit jusqu’en février :

Publicités

4 réflexions sur “Benjamin Biolay – Songbook @ Folies Bergère | 01.07.2018

  1. Autant je n’aime pas trop Biolay mais adorant Melvil Poupaud (découvert avec les Black Minou), j’hésitais à prendre des places pour le concert lillois. Avec ton report, je crois que je vais définitivement craquer et emmener deux amis avec moi.

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s