Sarah Jane et ma fête de la musique 2017 (classique et climatisée)

Je vous présente Sarah Jane.

Je l’ai rencontrée par le biais de In The Canopy (et plus exactement de son batteur) dont je vous ai souvent parlé ici. Sarah Jane fait partie de la grande famille canopienne, celle qui a le coeur gros comme ça et m’a toujours ouvert le sien. J’en profite ici pour les embrasser tous.

Sur cette photo elle n’a pas l’air commode mais en vrai c’est mademoiselle sourire. Ce qui ne l’empêche pas de prendre certaines choses très au sérieux.

Le truc sérieux, ce soir-là, c’était le concert à l’Auditorium de Radio France à l’occasion de la fête de la musique pour un projet plus que fédérateur : permettre à des musiciens amateurs de jouer au sein d’un grand ensemble symphonique en compagnie de musiciens confirmés.

Sur 500 candidats, ce sont 122 musiciens qui ont été sélectionnés, de tous niveaux (les partitions sont arrangées en conséquence), de tous âges (de 8 à 79 ans) et de toutes professions (Sarah Jane est Community Manager tandis que d’autres sont  infirmier, collégien ou analyste financier) avec comme aboutissement, après 17 séances de répétition,  deux concerts dans ce lieu magique.

J’ai un peu été biberonnée à la musique classique même si je n’en ai jamais beaucoup parlé. Mes parents me racontent qu’à moins d’un an, enfermée derrière les barreaux de mon parc, je battais la mesure en arrêtant d’un geste péremptoire le Concerto pour mandoline de Vivaldi à l’exacte fraction de seconde où le disque s’arrêtait (il n’y a qu’une seule et unique version pour moi, la mienne, celle de mon enfance ; toutes les autres me hérissent le poil, trop forte ou trop douce, jamais dans le bon tempo). 

Depuis toute petite, j’ai été bercée par Mozart, Chopin, Tchaïkovski, Beethoven, ou Dvorak. Je crois que j’ai détesté la Traviata de Verdi à force de l’avoir entendue – ma maman remettait ce disque là en boucle en s’installant à sa table pour jouer aux cartes et se délasser en rentrant de ses gardes d’infirmière. Mais j’aimais Offenbach et ses opéras bouffe assez parfaits pour un jeune public. Il n’y a pas longtemps, j’ai récupéré tous les vinyles de mes parents. Comme madeleine de Proust c’est imbattable.

Donc mercredi soir, j’ai eu la chance d’être invitée par Sarah Jane à la Maison de la Radio pour la fête de la musique. Je ne sais pas comment vous avez vécu la votre par 35°, mais je crois que je n’aurais pas pu mieux tomber, dans cette salle d’autant plus somptueuse qu’elle s’est avérée être…climatisée. Quel bonheur ensuite de se régaler du spectacle de ces instruments tous plus beaux les uns que les autres, qu’ils soient à cordes – violons, altos, violoncelles et contrebasses, même deux harpes ! – ou à vent, avec leurs becs multiples, flûtes, clarinettes, bassons et hautbois, ou encore plus loin à droite les cuivres étincelants, cors, trompettes, trombones, et tuba, encadrés, tout au fond cette fois par les percussions, tambours, cymbales … et l’irremplaçable triangle !

Sous la baguette de Jesko Sirvend, des pièces de Brahms, Bartok (mon préféré de la soirée, exactement comme le jeune garçon de 10 ans interrogé dans l’orchestre), Grieg, Tchaikovski, Djvora, Sibellus, Strauss ou encore Bizet se sont envolées vers nos oreilles impatientes tout autant qu’enchantées par la performance de cet ensemble incroyable.

Bien sûr, les habitués des orchestres symphoniques pourront juger la qualité de celui-ci.

Il n’empêche, assister à un concert de musique classique est toujours l’occasion de faire entrer son corps en résonance avec quelque chose de plus grand que soi, de se laisser envahir, puis porter ; de s’abandonner enfin.

A un moment, si vous êtes comme moi, alors vous êtes forcément ému.

Merci pour cette belle fête, Sarah Jane. Merci beaucoup beaucoup.

La musique rend heureux !

Galerie photo complète sur le Flick’r d’Isatagada :

Viva L'orchestra et l'ONF @ Maison de la radio FDLM 2017
Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s