Louis-Jean Cormier @ le Divan du Monde | 05.12.2016

p1030961

Je ne sais pas. Je croyais que je ne pourrais pas l’aimer autant que j’ai aimé Karkwa. Et en fait si.

A peine a t’il serré sa guitare et commencé à chanter que je l’ai senti. Parce qu’il y a des gens comme ça qui t’explosent en pleine face, qui jouent de toi comme d’un instrument. Des gens qui savent te toucher comme personne, qui tirent tes ficelles et te manipulent comme un pantin. Des gens dont on dirait qu’ils savent exactement où appuyer, quels mots broder ensemble, quelles vocalises faire monter en puissance pour résonner en toi. Ces gens là  peuvent te remplir de l’intérieur, te faire pleurer puis te faire rire, te faire sentir vivant, te redonner des envies magnifiques, de poésie et de beauté, de tendresse infinie ou de joie légère, de sensations qui rendent la vie plus belle.

p1030960

Donc Louis-Jean c’est ça. Même tout seul. Et peut-être davantage encore parce que comme il dit, il ne peut se cacher derrière personne, il est nu, on le voit tout entier. On prend la mesure de l’artiste en une fraction de seconde. J’ignore si c’est du charisme, une densité, une intensité particulière ou tout autre chose mais c’est là, ça saute aux yeux. Peut-être même que c’est un peu magique. En tout ça frappe comme une évidence. Et immanquablement, ça bouleverse.

Je suis rentrée en chantant, avec le sourire immense des grands soirs collé sur mon visage.

Louis-Jean Cormier revient à Paris en mars prochain, le 16, à la Maroquinerie. Et ce n’est rien de dire qu’il faudra forcément y être.

Allez voir aussi, chez Astrid/Aietv Blog, le Pyromane : ICI

Publicités

Une réflexion sur “Louis-Jean Cormier @ le Divan du Monde | 05.12.2016

  1. Je prends le temps de lire. Je suis tellement retard sur tout. Un GROS merci pour tes mots toujours aussi justes et qui colle parfaitement au contexte. C’est exactement ce que j’ai ressenti ce soir là et c’était bon à vivre ensemble. Sérieusement, il y a des êtres comme ça, qui d’un claquement de cordes à guitare, d’une note, te choppe et te retienne jusqu’au bout du bout sans que tu puisses rien faire, et que même à la fin tu es contente d’être consentante. Et Re-Merci pour le lien, Isa, toi même tu sais ❤

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s