Rock en Seine 2016 : planning à télécharger & programmation

RES2016

RES 2016, J-3.

Et cette année comme tous les ans, je vous ai concocté le petit programme indispensable. Oui je sais, il y a l’appli (qui est drôlement bien foutue en plus).

MAIS.

Vous êtes sûrs de votre réseau ? De la capacité de votre batterie ? Pas moi. Donc je préfère assurer.

Et puis j’aime bien mon petit programme parce que je l’ai organisé dans l’ordre géographique des scènes. Non seulement je vois en un clin d’oeil les concerts qui risquent de se chevaucher, mais je peux aussi me rendre compte immédiatement de la galère que ça va être si je veux enchaîner un concert à Pression Live avec un concert sur la Grande Scène.

Pour en profiter, c’est toujours pareil : un double clic sur l’image, ce qui ouvrira le pdf. A vous de l’imprimer, de le plier en trois puis en deux, et de le glisser dans votre poche !

res2016

Cette année, RES s’essaye au « cashless ». Il faut donc également s’y prendre un peu à l’avance. Pas de panique, les stands laisseront aussi payer autrement. C’est qu’ils tiennent un peu à leur chiffre d’affaire quand même hein. En revanche il est censé y avoir des files dédiées. Tout est là : http://www.rockenseine.com/cashless/

Pour les 4000 premiers, le site offre 5€ (c’est le compte Twitter de RES qui le dit). Balancer 20000€ dans la nature m’interpelle un peu mais admettons. Tu leur laisses de belles données client, ça doit rapporter plus que ça ne leur coûte, je suppose.

Mais allons à l’essentiel : la musique.

Vendredi, je t’avouerais que je ne suis pas encre décidée entre le démarrage de la journée : l’Industrie avec le petit frenchie Theo Lawrence And The Hearts, nouveau crooner de service ou la world du touareg Bombino, qui me rappelle le beau concert de Tinariwen en 2014. Je sais en revanche avec certitude que je vais forcément vivre ma première frustration du festival avec un bout de chevauchement entre Slaves à Pression Live (17:50-19:05) et Brian Johnston Massacre à l’Industrie (18:45-19:05). Beaucoup m’ont dit le plus grand bien du duo punk Slaves, malgré cet hilarant article à charge à lire ICI). Mais à vrai dire, depuis l’excellent film documentaire Dig! qui a suivi leur développement comparé à celui des The Dandy Warhols, je crève surtout d’envie de voir en vrai de vrai les Brian Jonestown Massacre. Il sera toujours temps de juger sur pièces. Dans la soirée, vous pouvez rester scotchés devant la grande scène avec Two Doors Cinema Club à 20:45 et The Last Shadows Puppets (comment résister à nos chers séducteurs que sont Alex Turner et Miles Kane). Mais il semble qu’un petit tour par la scène Ile de France s’imposera entre les deux pour un certain Rendez-vous. Quant à Flavien Berger, faites-vous donc votre propre opinion. Pour ma part j’aime toujours ceux qui savent me bousculer (revoir son passage aux primeurs de Massy ICI), surtout quand ils sont lauréats du FAIR)

Samedi, si vous aimez la délicatesse, vous devez vous intéresser à O (Olivier Marguerit), membre ou collaborateur de Syd Matters, Mina Tindle, Myra Lee ou Thousand, et même très récemment Mathieu Saikaly (Industrie à 17:05). Et si vous avez manqué les rockers australiens de The Temper Trap lors de leur deux passages précédents, foncez ! (Pression Live, 21:45). Bien sûr, comme en 2010, vous pouvez vous plonger à nouveau dans le trip-hop hypnotique de Massive Attack sur la Grande Scène à 23:00. Mais vous pouvez également choisir de rester du côté de Pression Live à 23:30, où les canadiens de Half Moon Run remplacent The Shins en dernière minute. Après un Point FMR qui ne m’avait pas convaincue, ils avaient été excellents à Paris pour la fête de la musique. J’écoute toujours autant leur album Dark Eyes, que je vous conseille évidemment (j’aime beaucoup moins le suivant). Edit à J-2 : Attention, Sabrina de mywonderwall.fr (qui a toujours des goûts excellents en musique) signale « l’univers Ddrk » de The Psychotic Monks à 22:00 sur la scène Ile de France ; alors si vous êtes dans le coin…

Dimanche, tout commence plus tôt (14:30) alors qu’on est souvent au bout du rouleau à l’aube de ce 3ème jour. Même quand on est adepte des découvertes sur les plus petites scènes, il semble difficile de décoller de la grande scène avec Editors (16:05), Iggy Pop (19:45) et Foals(22:00), dont le dernier album est un must have absolu. Entre deux, vous me retrouverez sûrement devant Ghinzu à la Cascade à 18:45, tant leur génial concert du Trianon en octobre dernier nous avait tous laissés extatiques.

Si vous voulez danser, un dispositif nouveau est mis en place cette année pour la journée (Dancing), la soirée (Clubbing) comme la prog du groupe de recherche musicale (Ina GRM). J’ai un peu de mal à imaginer ce que ça peut donner pour l’instant, alors allez faire un tour sur le site (http://www.rockenseine.com/dancing/).

Excellent festival à tous !

Publicités

2 réflexions sur “Rock en Seine 2016 : planning à télécharger & programmation

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s