Nightfall – Clip et 1er extrait de l’album de In The Canopy

In The Canopy NightFall

A force, on y est presque : il ne reste plus qu’une semaine avant la sortie du premier album de In The Canopy.

Le premier extrait, Nightfall, était très attendu. Lorsque l’on suit un groupe depuis un moment, qu’on l’aime tellement que l’on voudrait qu’il en soit de même pour la terre entière, l’épreuve peut être terrible. Plus les attentes sont élevées et plus la déception peut être grande.

Alors on croise les doigts.

ITCPhotosPresseIci, non seulement on n’est pas déçu, mais encore les attentes sont-elles dépassées. La voix de Joachim Müllner est toujours aussi exceptionnelle, mais la musique, comme le son, ont grandi encore un peu plus, imprimant au groupe une identité plus forte, qui ne dépendrait plus seulement de son chanteur. Quelle joie que, de seconde en seconde, se retrouver à aimer la progression d’un morceau, ses tours et ses détours, ses arrangements, son rythme plus encore que tout le reste, qui donne des envies de headbanging. Quelle jubilation, presque, quelle fierté que celle qui s’incarne en un sourire irrépressible, de ceux capables de conquérir le monde.

Cerise sur le gâteau, le clip est à l’avenant, made in Vincent Rouffiac, celui-là même qui avait fait le tour du globe avec son incroyable Wikisinger (plus de 500 000 vues sur Youtube à ce jour >>> https://www.youtube.com/watch?v=dWNV_JFolLg). On y retrouve le talent du réalisateur qui n’a pas son pareil pour jouer les illusionnistes et mélanger les images, liées par un joggeur, un métro, la magie des danseuses, des jeux d’ombres et de lumières, toutes ces choses qui se fondent et se confondent, s’interpénètrent (magie des mains qui se tendent pour envahir la partie droite de l’image – vers 1:30), se nourrissent les unes des autres, parfaite illustration du titre. Car tombée du jour ou de la nuit, loin de s’opposer, sont les deux facettes d’une même réalité… comme le yin et le yang, le bien et le mal, et tant d’autres autres oppositions dont la dualité n’est en fait que complémentarité, à l’instar de la scène finale où les danseuses se retrouvent dans un décor d’amphithéâtre grandiose que les fans d’Hunger Games reconnaîtront sans peine.

On ne vous en dit pas plus pour le moment, mais l’album à venir est tout aussi riche.

Rendez-vous donc le 29 avril prochain, en digital mais aussi en physique (et en vinyle !), pour la sortie du très réussi Talking Monkeys de In The Canopy.

Photo « Nightfall » noir et blanc (c) Pauline Le Goff
Photo In The Canopy couleur (c) Jim Rosemberg
Réalisation clip : Vincent Rouffiac (Touché Videoproduktion)
Danseuses clip : Georgia Ives et Clémence Chatagnon
PRE-COMMANDEZ L’ALBUM en digital : https://itunes.apple.com/fr/album/tal…
PRE-COMMANDEZ L’ALBUM en physique et en Vinyl : http://musique.fnac.com/a9559821/In-T…
ACHETEZ LES PRECEDENTS EP : https://itunes.apple.com/fr/artist/in…
PROCHAINS CONCERTS :
Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s