Jouissifs VKNG @ Le PLAN | 09.10.2015

VKNG @ le PLAN 2015

On a clairement le sentiment d’entendre parler de VKNG partout depuis leur prestation à Rock en Seine cet été. Il faut dire que leur concert a laissé une impression durable, et que de notre côté il n’était pas question d’attendre le MaMa (le 16 octobre) ou leur Maroquinerie (le 10 novembre) avant de les revoir sur scène.

2015-10-09 20.06.55Direction le PLAN donc, une salle qui, non contente de s’être faite refaire une beauté très récemment, a le bon goût de programmer des artistes qui nous tiennent à cœur sur le blog.  La soirée commence bien alors que dans le hall, une conférence « Clin d’Oeil » sur les photographes de concert se tient avant l’ouverture des portes du Club. On y retrouve, commentée, l’histoire de ce drôle de métier qui a considérablement évolué au fil des années, illustrée des photos des plus grands comme des plus modestes, dont certaines des amis de Soul Kitchen ou d’Olivier Offschir.

O(livier Marguerit) @ le PLAN 2015La première partie est une bonne surprise, puisqu’il s’agit de O, le projet d’Olivier Marguerit qui se lance enfin en solo après des années passées au service de projets collectifs ou amicaux (Syd Matters, Mina Tindle, Myra Lee ou Thousand, et même très récemment Mathieu Saikaly). En fond de scène, sur le case de sa guitare, un gros scotch blanc indique justement « Mina Tindle », avec laquelle il tourne pas mal ces derniers temps et qu’on a pu voir en première partie de Sufjan Stevens le mois dernier. Un peu la classe.

O(livier Marguerit) @ le PLAN 2015

Si Olivier n’est pas franchement un chanteur « à voix », son projet a toutes les raisons d’exister. Car le musicien, avec le talent et la délicatesse qu’on lui connait, propose des chansons – tantôt en français, tantôt en anglais – plutôt jolies, souvent personnelles et mélodiquement très réussies, ciselées à la mesure de l’orfèvre qu’il est. Sur scène, on distinguera en particulier ses incursions sur les thèmes de la naissance (Mon Echo, en hommage à sa fille) et la mort (violente, mais on ne vous en dira pas plus, avec Torrent, la boue), enchaînées sans transition. Avec ses complices, Mathieu Geghre au clavier et Jérôme Laperruque à la batterie, ses dons d’arrangeur font merveille avec mille et mille trouvailles d’une richesse qui enchante les oreilles. Il n’y a pas de doute, il a bien fait de franchir le pas, notre magicien d’O : on s’est régalés ! Et on a désormais envie d’en entendre davantage.

VKNG @ le PLAN 2015Le temps du changement de plateau et voici nos chers VKNG accueillis chaleureusement par un public déjà tout acquis à leur cause. Dès les premières notes de synthé de Don’t stop (so Sébastien Tellier), les sourires illuminent tous les visages. C’est que Thomas de Pourquery (chant et clavier) et Maxime Delpierre (guitare et clavier), accompagnés sur scène de Louis Sommer (basse, clavier, choeur) et Guillaume Rossel (batterie), s’y entendent comme personne pour balancer une musique qui fait tout oublier. Cela fait longtemps qu’on n’avait pas craqué comme ça sur un groupe en concert sans en savoir rien au préalable, longtemps qu’on n’avait pas pris une aussi grosse claque de façon aussi immédiate et naturelle. Un vrai coup de foudre !

VKNG @ le PLAN 2015Alors que leur premier album vient tout juste de sortir, on reconnait déjà plusieurs titres au potentiel tubesque : Mary pour commencer, avec son intro de guitare jouissive et dont la version concert techno transforme la salle en dancefloor, le très enlevé Killing in the Name of God, mais aussi le sensuel Illumination ou Girls don’t cry qui convoque Olivia de The Do sur disque. 

La recette ? Des musiciens excellents (on vous épargnera leur CV comme le name dropping de leurs collaborations, mais on vous conseillera d’être curieux) et qui s’amusent sur scène, pour une musique qui ne l’est pas moins. Comment ne pas fondre pour ces rythmes parfaits, cette géniale guitare disco-funk, ces airs irrésistibles et ce savant mélange des genres, comment ne pas s’enthousiasmer pour ce performer formidable qu’est le leader hors normes de VKNG ?

VKNG @ le PLAN 2015Physique de rugbyman du grand nord, voix exceptionnelle, barbe de hipster magnifique, les superlatifs semblent inévitables pour caractériser Thomas de Pourquery. Hyper généreux, charismatique au possible, il ne s’économise pas une seconde, arpente la scène d’un bout à l’autre, balance le poing comme le pied de micro, interpelle l’auditoire, se déhanche et fait le show. Le lâcher prise est total, ce qui donne envie d’en faire autant. Si on osait, on danserait plus fort encore jusqu’à tourner comme une toupie, les bras en croix, la tête rejetée en arrière, jusqu’à l’épuisement, jusqu’à l’aube. 

VKNG @ le PLAN 2015En conquérants absolus, les plus français des vikings ont finalement remporté au PLAN une nouvelle bataille, suscitant une unanime déclaration (« I Love You », repris en chœur) sur le titre More. 

Un tel phénomène ne peut logiquement qu’embarquer la France toute entière et s’affirmer comme la sensation absolue de cette rentrée, comme des mois à venir.

A ne manquer sous aucun prétexte.

.

Remerciements : Guillaume Florin / Le PLAN

Photos (c) Isatagada (album complet sur le Flick’r)

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s