Mon premier Half Moon Run – Le Point FMR | 23.09.2015

Half Moon Run @ Point FMR 2015

« Ce soir, c’est mon premier concert d’Half Moon Run. L’après-midi va être longue. »

Half Moon Run @ Point FMR 2015Il était midi sur Facebook comme partout en France, et nous étions quelques heures avant le concert des canadiens au Point FMR, de retour sur Paris après quasiment deux ans d’absence.

J’avais beau les avoir manqués à la Maroquinerie en avril 2013, il me semblait que tout le monde ou presque m’en avait parlé. Des vidéos qui en étaient ressorties – et que j’avais beaucoup regardées, je gardais le souvenir de garçons généreux en cheveux (pardon) comme dans leur jeu de scène, de danses chamaniques, de voix justes et vibrantes, de sourires extatiques ; d’un chanteur frappant sur un tom (et comme j’avais adoré ce moment), d’un clavier-guitariste sautant partout ; d’une ambiance particulièrement chaleureuse et pour tout dire, d’un concert exceptionnel.

Plus tard, lorsque j’ai commencé à assister aux concerts de mes chers In The Canopy, on m’avait dit que si je les aimais eux, alors il fallait absolument que je m’intéresse d’un peu plus près aux Half Moon Run. Et ça peut sembler bête, mais ça m’avait marquée.

Half Moon Run @ Point FMR 2015Tout ça pour dire que j’en attendais forcément beaucoup. Et donc forcément trop.

J’en suis la première désolée.

Il est assez rare que je fasse des concerts sans connaître les chansons. Je n’avais pas encore l’album (je n’ai acheté le disque que le soir même sur le stand de leur merch ; j’ai de la chance, puisqu’Unofferable est désormais intégré à la track list), même si j’avais un peu révisé grâce à YouTube (=> tout le premier album est là : https://www.youtube.com/embed/dIYOxxz9YFg)

J’ai pourtant reconnu et adoré quelques chansons que j’avais à peine apprivoisées et qui me plaisaient le plus : Full Circle et Drug You, avec leur rythmique d’enfer (probablement mes préférées), She Wants To Know et sa note de piano addictive, reprise en chœur par la salle (« SHE-WANTS-TO-KNOW-JUST-WHO-I-AM ! »), Half Moon Run @ Point FMR 2015Call Me In The Afternoon et les deux frontmen (l’autre c’est Conner Molander, aux claviers, banjo, harmonica, voix et guitare) qui sautent en rythme en frappant dans leurs mains, exhortant la salle – qui s’exécute sans se faire prier – à faire de même.

Mais voilà. Il y eu aussi. Beaucoup trop d’échos, de reverb et d’effets sur les voix, parfois fausses (sur Trust ou It Works Itself Out, notamment). Des moments d’une intensité kitsh presque gênante (les petits « Ouh ouh ouh » aigus sur Nerve, la version gnan-gnan dégoulinante de The Debt – façon slow Vladimir Cosma, l’ambiance de boite de nuit naze sur Trust), et une attitude parfois trop maniérée chez un Devon que je pensais être un parangon d’authenticité (le tee-shirt sans manches ouvert sur les cotés jusqu’au trognon, le petit passage « sensuel » de la main dans les cheveux, le petit poing serré genre « Yeah »). Un Devon, donc, qui ne m’a pas semblé aussi sincère que ce à quoi je m’attendais, mais que pire encore, j’ai trouvé presque caricatural dans le rôle beau-gosse-piège-à-fille. (oui je sais, il s’est coupé les cheveux, ce serait ça l’excuse ?)

Half Moon Run @ Point FMR 2015Par dessus tout, c’est le concert en lui-même qui n’a pas eu l’air de vraiment trouver son rythme, avec des nouveaux titres plutôt inférieurs à ceux du premier album. Il se peut, bien entendu, qu’il soit trop tôt pour moi pour abandonner Dark Eyes, que j’ai déjà usé depuis mercredi soir (2 heures de transport par jour, ça aide) et que j’aime tout particulièrement – même s’il est parfois un peu trop influencé Radiohead (No More Losing The War) et parfois un peu daté aussi (les orgues de Need It) mais bon. En tout cas, le set de la tournée précédente semblait plus enlevé, davantage propice aux échanges entre les membres du groupe également. Plus intense en émotions et en lâcher prise.

Half Moon Run @ Point FMR 2015J’attendais en fait, de ressentir cette émotion qui ne m’est jamais venue. Et même sa voix m’a agacée au bout d’un moment.

La faute, très certainement, à ces nouveaux titres. J’ai déjà dit ce que je pensais de Trust et The Debt. Mais d’autres chansons transpiraient tellement le folklore local que j’ai eu beaucoup de mal tandis que d’autres encore étaient SI lentes – sans être suffisamment belles – que je me suis ennuyée ferme. Sur ce futur Sun Leads Me On (sortie prévue le 23 octobre), deux exceptions notables ont néanmoins accroché mon oreille. It Works Itself Out d’abord, portée par son excellente rythmique et que j’ai aimée malgré le bémol dont je parle plus haut, et Consider Yourself, haletante, qui sort cette fois les grosses guitares électriques, avec un Devon qui viendra en bord de scène pour en en jouer avec les dents (classe).

Half Moon Run @ Point FMR 2015Pour finir il m’a franchement manqué une moitié entière du groupe. Considérant qu’Half Moon Run ce sont bien évidemment quatre personnes et pas seulement deux, il se trouve que placée comme je l’étais en milieu de salle et pas de côté, je ne voyais pas du tout les deux musiciens du fond. J’avais bien repéré les deux batteries avant le début. Et pendant le set j’ai deviné le reste, bien sûr. Mais quel dommage de ne pas avoir pu les voir passer de la batterie au clavier ou à la basse ; quel dommage de ne pas les avoir vus du tout d’ailleurs.

Half Moon Run @ Point FMR 2015Car ce que j’ai préféré finalement dans cet Half Moon Run, c’est la rythmique.

Et il faut le dire, son public aussi, composé de gens que je côtoie en musique depuis quelques temps et que j’apprécie immensément, dans les salles, sur les réseaux, les blogs ou sur scène.

Sabrina, Astrid, Gaëlle, Thomas, Sarah, Jo et Jim, c’était bien chouette de partager des bouts de cette soirée avec vous !

Du coup impossible d’être déçue tout à fait…

Setlist : Turn Your Love / Figure Out What’s Going On / Nerve / Unofferable / It Works Itself Out / Hands in the Garden / Call me in the Afternoon / Drug You / Need it / Everybody Wants / Sun Leads Me On / The Debt / She Wants To Know // Consider Yourself / Trust / Full Circle // Shall be Released (Bob Dylan)

Half Moon Run @ Point FMR 2015
REMERCIEMENTS, LIENS & NEWS

Merci Rocknfool pour la set list, allez voir leur live report sur leur site.

Pas de vidéos made in Isatagada (vous allez me dire que je suis de mauvaise humeur parce que je n’avais pas mon appareil photo, vous avez peut-être un peu raison ; j’avoue être très malheureuse sans mon cher panasonic…) mais allez voir celles des copines ICI et LA (merci Astrid et Gaëlle pour celles-ci !).



Les photos sont (c) Isatagada même si je n’en suis pas fière  : ce sont des photos de mon pauvre téléphone évidemment (allez plutôt vous régaler de celles de Sabine de RocknFool)

Des news des copains musiciens glanées lors du concert : 

L’album de Balinger arrive à grand pas, et sortira en novembre avec quelques dates, dont une première à Argenteuil le 16 octobre. http://www.balinger.fr/

In The Canopy sera au MaMA le 15 octobre et ouvrira pour Jay Jay Johanson à la Clef St Germain le 10 décembre. En espérant que d’ici là, j’ai le droit de vous annoncer la TRÈS bonne nouvelle que je n’ai pas encore l’autorisation de vous dévoiler.
EDIT du 7 octobre : C’est officiel : In The Canopy est lauréat du FAIR 2016. Hiii Haaa !
https://www.facebook.com/InTheCanopy

Publicités

Une réflexion sur “Mon premier Half Moon Run – Le Point FMR | 23.09.2015

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s