VKNG, découverte Rock en Seine 2015

Capture d'écran 2015-09-01 21.35.43 (2)

Avant le début de ce Rock en Seine 2015, on avait prié les dieux météo, bien regardé le programme, fait l’état des lieux sur LA paire de pompes qui nous permettrait de survivre aux kilomètres à parcourir, écouté des extraits à n’en plus finir, repéré enfin quelques petites choses inconnues qui semblaient nous titiller déjà sur le papier,

VKNG @ Rock en Seine 2015dont VKNG.

Problème : en face, sur la grande scène, Ghost était aussi bien tentant, et surtout très relayé par les bons conseils des uns et des autres.

Sauf que parfois ce qui doit être s’impose, et à quelques minutes du démarrage de cette édition, il n’était plus, pour des raisons aussi mystérieuses qu’impérieuses, question de commencer par un autre groupe que VKNG.

Il faut dire aussi que la présentation sur le site officiel VKNG @ Rock en Seine 2015de Rock en Seine était plutôt alléchante : « Maxime Delpierre et Thomas de Pourquery ont embarqué dans la cale de leur vaisseau le strict maximum, excepté les voyelles : riches expériences de musiciens repérés dans Limousine ou aux côtés de Damon Albarn, Rodolphe Burger, Mick Jones, Katerine ou Metronomy, formats pop gorgés de luxuriance électro, de disco, de new wave… »

Bing, devant une scène de l’Industrie nouvellement orientée, le ton du live est donné dès les premières secondes. A trois sur scène seulement, les claviers, machines, batterie, guitares et saxo de VKNG impressionnent. Qu’il est agréable d’entendre des instruments véritablement (très) BIEN joués. Et comme on se laisse, sans pourtant connaître aucun titre, emporter irrésistiblement par le démon de la danse dès ce début d’après-midi ! Plutôt trapu et bien charpenté, Thomas de Pourquery donne le ton en se révélant un véritable as du dance-floor, avec, se dandinant un point sur la hanche en arpentant la scène dans un sens puis dans l’autre, un irrésistible sens de l’auto-dérision qui achève de nous conquérir tout à fait. Les titres sont bons, mélodiques, entraînants, les incursions électro dosées juste comme il faut, la qualité des musiciens évidente, la bonne humeur présente, bref, c’est un sans faute pour ce tout premier concert RES 2015 !

De retour à la maison, après quelques photos postées, les amis reconnaissent le Thomas en question comme un grand nom du Jazz. Okay. On comprend encore mieux.

La révélation de ce festival dès le départ donc. Pas mal, avouez !

Pour en voir davantage, ne résistez pas au plaisir de profiter de l’intégralité de ce concert, jusqu’au 30 août 2016, sur le génial site culturebox.francetvinfo.fr

L’album ILLUMINATION est prévu le 2 octobre, tandis qu’un EP est déjà disponible chez Naïve sur http://vkngmusic.com/

Des concerts sont prévus en pagaille à Paris, Nancy, Alençon, Bron et La Rochelle, dont une Maroquinerie le 10 novembre et pour ma part, un petit Plan à Ris Orangis le 9 octobre qui risque bien de voir ma trombine.

Pour l’album photo complet, rendez-vous sur https://www.flickr.com/photos/isatagada/albums/72157658022638791

Publicités

2 réflexions sur “VKNG, découverte Rock en Seine 2015

  1. Thomas de Pourquery : oui, un très bon du jazz. Je l’ai vu à deux reprises avec le Megaoctet d’Andy Emler, excellent. Là, raté son concert (vu Ghost), et surtout, je n’avais pas vu qu’il passait à Rock en Seine. J’essaierai de le voir sur Paris.

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s