François & The Atlas Mountains (+ Fiodor dream dog) @ Paul B. | 28.11.2014

François and the Atlas Moutains @ Paul B. 2014

Quand on a déjà vu plusieurs fois un artiste, on hésite parfois un peu avant de remettre ça.

Parce que si je fais les comptes, les François Atlas m’auront déjà fait rêver :

– Une première fois à Rock en Seine en 2011, à hésiter entre ridicule et génie (article ICI)

– Puis au Truskel en octobre de la même année, en compagnie de mes chers Elisabeth, Amaury et Nico (article LA)

– En showcase à la FNAC des Halles ensuite, quelques jours plus tard, où j’ai embarqué mon petit papa à ma suite alors qu’il comptait se faire un petit resto tranquillement avec sa fille (-> le billet) – Et de trois.

– Toujours en 2011 à la Boule Noire, pour le festival des Inrocks où je me suis rendue compte à quel point ils variaient leur set à chaque fois – Et de quatre… en moins de quatre mois ! (lire ICI, et en profiter pour revoir une de mes versions préférées de Slow Love).

– En juillet l’année suivante au Festival Fnac live, avec Lescop, je n’avais pas pu m’empêcher d’aller les voir aussi (LA sur le blog) – et de cinq.

– Et en octobre 2012, invitée par Cédric Chamoulaud (pour leur tourneur, Velvet Coliseum) à la Cigale, j’y suis retournée pour une magnifique soirée (à retrouver ICI) – et de six.

François and the Atlas Moutains @ Paul B. 2014

Alors quand le groupe vient jouer quasiment à domicile (Paul B., la superbe salle qui accueille déjà le Festival des Primeurs de Massy), au lieu de foncer tête baissée, on commence par faire l’enfant gâté. Oui certes c’est à côté mais bon, on n’a pas arrêté de les voir, non ?

A force de mois puis de semaines, ce ne sont plus que quelques jours qui nous séparent de la date du concert. J-3 – Ah oui c’est dans trois jours à Massy… pfff j’hésite, puis J-2 – Je me demande s’il resterait des places, tiens, J-1 – Roh on les a déjà vus plein de fois, n’est-ce pas ? Quand même, ça serait bien…, et enfin le jour J.

Et là, PANIQUE.

Ahhhhhhhhh c’est pas vrai c’est ce soir j’suis trop conne !!! Allo Paul B., il vous reste des places pour François and The Atlas Mountains ce soir ? Par pitié dites-moi qu’il vous reste des places !!!!

Miracle. Il en reste. Ouf.

Fiodor dream dog @ Paul B. 2014

Le mieux dans tout ça, c’est que la première partie est assurée par Tatiana Mladenovitch alias Fiodor dream dog, déjà repérée sur scène aux côtés de Bertrand Belin (relire ici le billet sur sa Cigale en 2011). Pas de batterie cette fois : l’artiste est seule face au public, accompagnée de sa guitare. Avec son look immuable de garçon manqué, elle nous livre ses chansons singulières entre deux pitreries, comme autant de petites histoires typiques des troubadours de la chanson – mais en anglais.

Comme on se l’était joué désinvolte until the last minute, on avait bien sûr pris l’appareil photo l’air de rien, mais pas vérifié les batteries. Du coup, après deux-trois photos, une seule petite vidéo a tout dévoré. Bing. Plus rien pour les FATAM ensuite.

Le-drÂme.

En mode je roule les mécaniques, tenter de se convaincre qu’on s’en fiche, qu’on les a vus plein de fois et qu’on va en « profiter » complètement pour une fois, sans prendre de photos ni vidéos. Tu parles Charles. A peine une chanson, puis deux, qu’on s’en mord les doigts. Comment garder ces concerts là pour soi seul ? Comment ne pas avoir envie de témoigner au monde le bonheur toujours renouvelé de voir un concert les François & The Atlas Mountains ? Et vlan, voilà qu’on sort le portable de la poche pour n’emporter, on le sait, que des souvenirs de piètres qualité… On n’est pas fier mais on ne se refait pas, allez…

François and the Atlas Moutains @ Paul B. 2014

Il faut le dire, ils semblaient peut-être moins engagés pourtant cette fois les FATAM. Un peu moins « ensemble », un peu moins connectés entre eux. L’usure des longues tournées certainement.

François and the Atlas Moutains @ Paul B. 2014Mais finalement, c’était reparti. Et au bilan, l’enchantement comme à chaque fois. Des rythmes, de la chaleur, des instruments inventés, de la danse, la voix sublime des cœurs de Gérard, la transe qui monte, les pieds nus et grelots de l’unique et si visiblement authentique Amaury, le saxo guest local de Nico des super Le Vasco, et l’ensemble qui monte vers un 1er rappel attendu – jusqu’ici tout est normal.

Sauf que la salle est conquise et en ébullition, pas du tout prête à les laisser s’en aller malgré les lumières qui se sont rallumées et un disque dans les enceintes. Alors la salle reste massivement. Et la salle applaudit, tape des pieds, balance ses « une autre ! une autre ! » ; malgré les minutes qui passent, la salle ne s’en va pas. Même si le staff débarque sur scène pour commencer à débrancher le matériel. Puis les musiciens. Et là !

François and the Atlas Moutains @ Paul B. 2014

Ô vous auriez dû voir cette ovation à leur entrée et leur tête ahurie devant les réclamations joyeuses du public. Et vous auriez dû voir la mienne, de tête, celle de la fille qui a l’habitude des concerts et qui aurait pu parier que c’était mort – bonsoir Madame-je-sais-tout. Comme si on avait déjà vu un groupe rejouer une fois les lumières rallumées. Ahah. Ma tête alors qu’ils le concèdent pourtant assez volontiers, ce second rappel. ALL RIGHT ! Et vous auriez dû voir leur tronche et leur grand sourire et les yeux qui brillent et le hourra des gens, avec ce lâcher prise libérateur et ce moment magique où il n’y a plus d’enjeu, plus d’artistes versus leur public mais seulement des gens là pour faire la fête ensemble, François and the Atlas Moutains @ Paul B. 2014et donner et prendre ce gros gros plaisir ressenti tellement fortement que l’émotion prend justement pour cette belle raison là : on est bien avec les FATAM, on est heureux.

UNE FOIS DE PLUS !

Envier les fans de Stromae qui allaient les découvrir le demain soir à Bercy. 

Et forcément écrire pour crier au monde encore et toujours : Vive la musique et les concerts ! Vive les François !

Album photos sur le Flick’r en cliquant ICI

(pour Fiodor dream dog, cliquez LA)

Publicités

Une réflexion sur “François & The Atlas Mountains (+ Fiodor dream dog) @ Paul B. | 28.11.2014

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s