Primeurs de Massy (SARH, Bosco Delrey, Talisco, Murkage, Sarah W. Papsun)| 31.10.2014

Visuel_Sans progCertes ce soir là il y avait CHVRCHES au Pitchfork Festival à Paris. C’est pourtant aux Primeurs de Massy que je suis restée fidèle, histoire de soutenir un festival original qui tient ses promesses depuis 1998 déjà.
SARH (c) Isatagada

Après un pic extrême de hypitude en 2007 (l’année des Stuck in The Sound et de Moriarty) où le tout Paris s’était donné rendez-vous, il semble que la banlieue ait été rendue à la banlieue pour l’édition 2014 des Primeurs de Massy.

Traditionnellement centrée autour des artistes sortant leur premier album – avec, parfois, quelques exceptions, la programmation, répartie sur quatre jours, était particulièrement alléchante cette année : Lolomis / Harleighblu / We Were Evergreen / Supersonic / Alb le mercredi, Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp / Faada Freddy / Mark Berube /Natas Loves You / Vaudou Game le jeudi, Sarh / Talisco / Bosco Delrey / Murkage / Sarah W Papsun le vendredi, Kid Francescoli / Playing Carver / Chill Bump / Thomas Azier / Gaspard Royan le samedi. Le mot d’ordre : mélanger les genre pour exciter la curiosité du public, car à ce petit jeu, Christian Maugein, directeur du festival, est désormais un champion qu’il ne viendrait à l’idée de personne de contester.

PaulB

Pour le lieu, pas de grandes tentes dressées au beau milieu de champs de légumes non, mais un endroit d’exception dédié aux musiques actuelles, Paul B, avec sa grande salle et son club (respectivement 500 et 400 personnes) permettant un enchaînement parfait entre les 5 concerts de la soirée. Paul B avec, aussi, son grand patio à la convivialité hors normes qui laisse à chacun le loisir de se poser pour un assiette de charcuterie et fromages, un chili con carne ou encore une crêpe, le tout arrosé d’une petite bière ou d’un vin … forcément primeur.

SARH @ les Primeurs de Massy 2014

SARH @ les Primeurs de Massy 2014En ouverture de ce vendredi, SARH, le projet de DJ Pone (ex Birdy Nam Nam) et José Reis Fontao (Stuck in The Sound, YOU ! – moins connu, mais que l’on vous recommande chaudement). Sur fond d’images vidéos minimalistes (du feu, une planète), José pose sa voix exceptionnelle sur les compos et les platines de Thomas Parent. L’ensemble est planant, davantage propice à l’introspection qu’à la danse ; ce qui ne l’empêche pas d’aspirer aux grands espaces et d’y mêler nombre de sonorités africaines (Sailing with Lost Souls). Un projet dont la finalité serait d’exorciser le plus sombre pour retrouver une certaine lumière, une forme d’apaisement de sérénité… Le groupe sera à la Gaîté Lyrique le 7 novembre, l’occasion de partager avec eux leur évident plaisir à collaborer, mais surtout d’écouter jusqu’à plus soif une des plus belles voix françaises.

Bosco Delrey @ les Primeurs de Massy 2014

C’est Bosco Delrey qui prend la suite dans l’espace Club. Seul sur scène avec sa guitare, l’américain aux airs d’éternel adolescent (ce qu’il n’est plus réellement) est d’emblée sympathique. Arborant tout à la fois un tee-shirt blanc informe beaucoup trop grand pour lui et une incroyable tignasse bouclée, il commence par plaisanter avec le public en français (« je me suis déguisé pour Halloween ; je ne suis pas dans le bon pays je crois »).

Sa musique, qu’on imaginerait bien sur un Tarantino (mais qui illustrera plutôt le prochain Terrence Malick) est un rockabilly modernisé aux mélodies immédiates, sur laquelle il passe d’un son de micro à un autre par la grâce de pas de danse inimitables. Sa simplicité et sa fraîcheur sont convaincantes, même si on aimerait voir sa musique jouée en live avec davantage d’instruments.

Talisco @ les Primeurs de Massy 2014

Talisco @ les Primeurs de Massy 2014Les mélodies, c’est certainement ce qui distinguera Talisco en ce vendredi de Primeurs. Outre leur morceau phare Your Wish, le groupe a dans son escarcelle une kyrielle de chansons imparables, toujours pop bien que très rythmées. Sur scène, la qualité des titres, magnifiés par la sincérité du chanteur Jérôme Amandi et de ses deux musiciens live, emporte rapidement l’adhésion d’une salle qui se mettra debout depuis l’orchestre jusqu’au balcon. Malgré une voix pas tout à fait assez forte dans la balance (LE regret de ce concert), l’enthousiasme du trio est beau à voir. Mention spéciale au multi instrumentiste qui alternera avec une égale maîtrise entre la guitare, les percussions, la basse, l’électronique, la batterie et…le sifflet ! Impossible, en tout cas, de résister à ce set qui emporte ailleurs, comme le ferait un cheval au galop. Une très bonne surprise, à laquelle on ne s’attendait pas forcément.

Murkage @ les Primeurs de Massy 2014

Changement d’ambiance radical ensuite avec les gangsta mancuniens de Murkage et leur Dubstep sauvage façon Beastie Boys. Un lad aux platines, un autre à la batterie, et trois fous furieux au flow auront sans doute rajeuni « légèrement » le public de la soirée. Toujours est-il que ceux qui sont restés se sont éclatés comme des tarés, sautant partout ou balançant les bras en cadence sur les beats urbains enragés du collectif de MCs – les membres de Le Vasco en tête. Défouloir garanti pour un mix sans conteste réussi entre rap, hip hop, et électro, qui fait tout exploser.

Sarah W. Papsun @ les Primeurs de Massy 2014

Des mois, même des années qu’on entendait parler des prestations de Sarah W. Papsun sans jamais avoir eu l’occasion d’expérimenter un seul petit concert. Le moins que l’on puisse dire c’est que le groupe a livré une prestation carrément impressionnante. Dès les premières secondes, c’est la maîtrise du son qui frappe. Nul doute, le groupe a beaucoup tourné et tout est réglé au millimètre. Les titres s’enchaînent avec une cadence folle, sans laisser jamais le temps de reprendre son souffle.

Sarah W. Papsun @ les Primeurs de Massy 2014

L’urgence de la danse est telle que l’on pourrait dire de leur musique qu’elle est de l’électro-rock de boîte de nuit. La voix est magistrale, garantie sans défauts, assurée comme le reste, proche de celle de Kele (Bloc Party) tandis que le son rappelle celui des Foals (notamment pour la guitare, mais pas que). Le show est total et l’énergie dispensée sans compter, avec six membres dont pas un ne serait pas impliqué, généreux. La musique puissante, parfois qualifiée de « math-rock », porte bien son nom : elle en a la précision chirurgicale et peut-être aussi… un petit côté scientifique qui ne laisse aucune place au hasard.

Pour être tout à fait parfait, c’est sans doute ce qui nous aura manqué en voyant cette machine aussi géniale qu’infernale : un peu moins de propreté, plus de lâcher prise, sans qu’il soit jamais possible d’aller jusqu’à une bonhomie à la The Lanskies, on s’en doute. Pas certain que ce soit jamais le truc des Sarah W. Papsun, donc. Et après tout pourquoi pas ! Puisque ceux là font déjà sauter partout, « anyway ».

Sarah W. Papsun – Drugstore Montmartre & Final @ les Primeurs de Massy 2014 | by Isatagada

A l’année prochaine, les Primeurs. Merci pour tout, c’était encore une bien belle programmation que celle de ce dernier vendredi d’octobre.

Crédit photos et vidéos : Isatagada

Toutes les photos des Primeurs de Massy 2014 by Isatagada

accessibles en cliquant sur la mosaïque

Article publié sur Discordance.fr 

Remerciements : Aurélie & Laura pour La Mission, Magali pour Paul B.

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s