Teen Talk, 1er EP (et l’amour devrait suivre…)

TeenTalk

Teen Talk, c’est avant tout une histoire d’amitié. Celle de Jérémy Barlozzo (I Love My Neighbours, AVA) et de Douglas Cavanna (I Am Un Chien). Après avoir composé une bonne dizaine de titres, le duo en a choisi trois pour annoncer la naissance de son projet… en s’appuyant sur d’autres amis. Léo Grandperret (Kings of Cash, Shlauberg La Fabrique) a mis son studio à disposition, Raphael Lopez (I am un chien) a participé aux chœurs et guidé le projet sur l’image, Vim Cortez a coécrit le titre Leave it to dust, Romain De La Valle a joué le conseiller en chef, et puis, les Paillowski Brothers se sont chargés des clips …

Ce premier EP, en effet, est accompagné d’une trilogie d’une classe folle. Trois clips tournés en Californie qui, mis bout à bout, dessinent un court-métrage comme seuls les frères Paillowski en ont le secret. La brune Leslie Coutherand, qui jouait déjà dans l’une de leur précédentes productions (Her name is crazy), crève l’écran au côté de sa partenaire, la blonde Eline Van Der Velden. Toutes deux nous prennent à témoin de leur rencontre coup de foudre qui les entraîne dans un engrenage dont on ne vous dira rien pour mieux vous laisser savourer une histoire qui s’inscrit dans la plus pure tradition hollywoodienne.

Vu le niveau de ces trois petits films, ce n’est rien de dire que le duo de potes ne s’est pas contenté de livrer des chansons mais plutôt un projet à plusieurs facettes, hyper construit artistiquement. Pour autant, il serait tout à fait injuste de ne pas laisser la part belle à la musique des Teen Talk. Forcément cinématographique, l’électro pop de ces deux là aurait très bien pu damner le pion à un Kavinsky sur un Drive. Elle aurait même pu carrément la coiffer au poteau grâce à l’arme de destruction massive qu’est la voix de Jérémy, l’une des plus belles, certainement, qu’il nous ait été donné d’entendre en France ces dernières années. Magnifiquement androgyne, elle reste étonnamment chaude et surtout jamais agaçante, ce qui est rare dans un registre aussi aigu. Peut-être parce qu’on y perçoit une émotion sous-jacente toujours aussi subtile qu’elle est sincère, une émotion caressante et juste. Pour des morceaux dont certains sonnent quasiment comme des hymnes (le très efficace Love Will Follow), c’est une performance à saluer.

On a hâte, non seulement d’entendre la suite (qui ne saurait tarder), mais aussi de voir ce que tout ça pourra donner en live.

Nul doute : l’amour devrait suivre, en effet.

L’EP est disponible sur https://itunes.apple.com/fr/album/teen-talk-single/id891249927

et pour « liker » c’est par ici => https://www.facebook.com/teentalkband

Article publié sur Discordance.fr

Publicités

Une réflexion sur “Teen Talk, 1er EP (et l’amour devrait suivre…)

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s