Rock en Seine jour 1 : Royal Blood, Wild Beasts, Pegase, Trentmøller etc…

Cage The Elephant @ Rock en Seine 2014

On commence cette édition 2014 avec Cage The Elephant propulsés sur la grande scène après l’annulation de Volbeat. Le groupe est survolté, ravi d’y être et se donne à fond ; ajoutez à cela des titres franchement très mélodiques et vous aurez une idée de ce que donne un lancement de festival réussi. Carton plein de l’avis général.

Tiger Bell @ Rock en Seine 2014

On continue avec la pêche des suédoises de Tiger Bell à Pression Live : titres hyper courts (15 morceaux joué en 45 mn du jamais vu), l’envie d’en découdre typique du Roller Derby dont elles viennent (il FAUT que vous découvriez ce sport), musicalement pas très riche certes, mais très sympa à voir en festival.

PEGASE @ Rock en Seine 2014

Les frenchies de Pégase (ex Minitel rose) et leur sourire heureux prennent la suite à l’Industrie : une belle voix androgyne, des morceaux très dansants, l’émotion heureuse du groupe d’être là en bref, une belle découverte qui donne envie d’aller réécouter le tout, sur disque et en concert…

Hozier @ Rock en Seine 2014

Retour à Pression Live pour la très très belle voix de Hozier et ses chansons magnifiques accompagnées notamment au violoncelle et clavier ; en revanche le charisme d’une huître, je comprends que certains se soient ennuyés mais quant à moi je ne regrette pas un seul instant. (interview à lire chez RockNFool)
Wild Beasts @ Rock en Seine 2014
Il faut se fader la scène de la Cascade désormais pour LA question du jour : que vont donner les Wild Beasts en live. Le verdict est sans appel : pas déçue ! D’accord, le leader est tellement content de lui qu’on lui mettrait bien une claque ou deux pour voir si ça pourrait le rendre un peu sympathique. Malgré cela les titres sont aussi bons que ce que j’avais pu entendre, la voix du leader, Hayden Thorpe (genre Talk Talk ou Jimmy Summerville) est extraordinaire mais plus encore, c’est la deuxième voix du groupe, plus grave, qui m’a scotchée (Tom Flemming, sache-le, je suis raide dingue de ta voix). Demain j’achète l’album, je crois que je suis fan !

Mac DeMarco @ Rock en Seine 2014
Pour la suite on m’avait vendu Mac Demarco, « hyper cool ». Mouais. En fait les trois mecs sont déjantés et passent leur temps à se faire des sketchs. le Mac lui même fume et boit et t’interpelle. Et patati et patata. Résultat : les chansons qui sont de vraies bonnes chansons (le type est évidemment un songwriter, ça saute aux oreilles) sont gâchées par l’espèce d’atmosphère potache qui noie le truc. Un vrai ratage.

Royal Blood @ Rock en Seine 2014

Heureusement, Royal Blood à Pression Live remettra les pendules à l’heure. Hyper impressionnants avec leur gros son bien lourd comme on aime, les musiciens qui ne sont pourtant que deux sur scène développent à eux seuls une musique digne des QOTSA attendus dimanche. Le headbanging est obligatoire. Fantastique !

Trentmoller @ Rock en Seine 2014

Puis direction l’Industrie pour Trentemøller et son électro jouée en live. Toujours aussi excellent pour danser, le groupe part aussi parfois sur de longs morceaux planants sur lesquels s’illustre merveilleusement Marie Fisker, la voix live des danois. Les scandinaves avaient été l’une de nos grosses révélations à Rock en seine il y a quelques années, et on est ravis de les revoir.

Arctic Monkeys @ Rock en Seine 2014

Pour finir en beauté, retour précipité vers la grande scène pour les tout derniers titres de nos chers Arctic Monkeys. Quand même !!! Un peu frustrant de si loin, mais on les a vu dans de bien meilleures conditions alors on ne regrette pas de n’entendre que la fin ici : on sait qu’on ira de nouveau voir Alex Turner et ses potes en concert et ce petit goût de revenez-y suffit à nous donner le sourire 🙂

SardinesEt puis RES J1 c’était aussi… les collègues, les copines, les falafels dégoulinants, les textos qui ne passent pas, les gens qu’on avait prévu de voir et qu’on ne voit pas, l’Industrie qui a définitivement perdu ses palmes, les looks de tarés, le retour des tailles hautes, z1080613les hipsters à barbe, la poussière, les affiches très réussies, le 5ème arbre à droite (puis le 6ème) à la grande scène, la soucoupe volante échouée, le village du disque à la place des stands resto, les bâtons lumineux à Pression Live, les bières (au citron, miam) et la pluie !

C’était chouette, c’était super ! A demain !

(accès aux galeries photos complètes pour les groupes en cliquant sur les images, ou en cliquant ICI pour le classeur de Rock en Seine)

Publicités

7 réflexions sur “Rock en Seine jour 1 : Royal Blood, Wild Beasts, Pegase, Trentmøller etc…

  1. Et la suite ? Bon, on s’est peu vu, comme d’hab, mais comme on n’aime pas les mêmes choses (à l’exception notable de Royal Blood, où je partage totalement ton commentaire!).
    Et moi, je n’irai plus jamais revoir les Arctic Monkeys, groupe totalement surestimé sur scène même s’ils écrivent de belles chansons sur CD. Ils se font tellement ch… sur scène, qu’au final, on finit aussi par se faire ch…

    J'aime

  2. A lire ta review j’en suis encore à me demander si je n’aurais pas mieux fait d’aller voir Hozier plutôt que Blondie…
    Par contre j’ai eu un véritable coup de coeur pour Cage The Elephant!

    J'aime

    • J’ai l’impression que Cage The Elephant a parfaitement réussi à convaincre tout le monde en effet ! Et Hozier, quelle voix ! Quelles compos ! Pas forcément l’idéal en festival mais vraiment on s’en fout 🙂

      J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s