AV @ les Trois Baudets | 15.01.2014

AV @ les Trois Baudets 2014

Bien longtemps que je n’avais pas revu AV sur scène. Très exactement depuis leur passage à Rock en Seine en août 2012. Il était plus que temps d’y retourner.

 AV @ les Trois Baudets 2014Au rang des news, des morceaux tout neufs, un EP tout juste sorti, une parution dans le mag Grazia,  une reprise de Dominique A., et un titre remixé par un membre des Death in Vegas himself et par lequel débutera la soirée.

Mort à Vegas remixé par Death in Vegas, le truc était trop tentant, le truc a été tenté, le truc a fonctionné. Le résultat est assez parfait, puisque l’on reconnaît sans peine la signature des britanniques en même temps que la chanson originale.
 

AV @ les Trois Baudets 2014Pour un début de set en tout cas, le morceau sonne drôlement bien dans sa version live, avec une signature reconnaissable entre toutes dans cet équilibre calibré au millimètre près entre le synthé idéal (colonne vertébrale des titres), la basse (qui cadence chaque chanson de façon indispensable), AV @ les Trois Baudets 2014et la guitare électrique (atout classe autant que rock). L’ensemble sert d’écrin aux mots et à la voix du ténébreux Adrien, dernier petit prince en date de la cold wave made in France, et qu’on n’a jamais vu si proche du regretté Ian Curtis.

Les yeux et le visage fermés, ce dernier bouge en revanche bien plus que par le passé, adoptant parfois la gestuelle du patineur de son vénérable aîné pour danser. AV @ les Trois Baudets 2014Il vient aussi au plus près du public à plusieurs reprises, exprimant ses regrets devant le manque de réponse d’une salle un peu trop intimidée par ses fauteuils rouges, plus appropriés pour une séance de cinéma que pour un concert.

AV @ les Trois Baudets 2014Si les anciens morceaux sont toujours aussi bons (Venus bar, Zombies, et un superbe Autostrada en final), les nouveaux le sont tout autant. Outre la reprise très réussie d’Hotel Congress de Dominique A., c’est d’abord J’aurais fait pareil et son imparable mélodie qui remporte la mise, aussitôt suivi dans notre top personnel par Grand Action, très différent des autres titres avec son tempo incomparablement plus rapide.

AV @ les Trois Baudets 2014Derrière tout cela et que l’on ne voit pas il y a Alexandre Armengol, le compositeur, qui fait mouche à tous les coups et auquel il est grand temps de rendre hommage alors qu’AV lui-même lui dédicacera le concert.

Ajoutez à cela la mise en place de chœurs et la recherche toujours aussi fine de textes ambitieux en français, un style entre Joy Division, Kavinsky, Bashung et Taxi Girl, des machines qui synthétisent le meilleur de l’ancien et du moderne, et vous aurez les bases de ce projet de grande qualité qui devrait, distinguer AV du tout-venant pour leur ouvrir grand les portes d’un bel avenir.

(c) Photos et vidéos (sauf le Remix) (c) Isatagada
Le set photo complet est visible sur le Flick’r

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s