Finale du Festival Gibus Rock Inter Régions (Jour 1 | 27.09.2103)

Après le Tremplin Rock le Gibus, nous voilà partis pour une nouvelle aventure en tant que  juré pour la finale du Festival Gibus Rock Inter Régions. A la clé du beau matos Fender, une guitare Gibus édition limitée, une tournée, un enregistrement au studio Montorguei​l, une release party au Gibus. Et pour la première fois, une participat​ion au Printemps de Bourges qui offrira au lauréat une occasion unique de briller devant une multitude de professionnels et de conquérir les oreilles et le cœur de milliers de festivaliers.
Dans le jury ce soir, certains déjà croisés (Anissa Arfaoui de France 2, Louis Eustache de Hard Rock Mag) et d’autres pas (Jacques Lambert de Paul Beusher, Martin Garcin pour la Grosse Radio et Thierry Lassemblée pour Mobil’Jam). Début des festivités à 18h car huit groupes étaient en concurrence ce soir, avant d’être confrontés à huit autres groupes le lendemain. La finale commence tout doucement musicalement parlant (scéniquement, l’intervention d’une jeune fille fera sensation) et il faudra attendre le troisième groupe pour que le jury s’enflamme.

Finale Festival Rock Inter Régions - J1 @ Le Gibus 2013First Rage porte bien son nom et s’illustre dans un style entre metal et hip hop (oui, de la fusion quoi) que mes kids à la maison aiment appeler du « rock vomitif », eu égard aux hurlements récurrents qui ponctuent le chant. Pas exactement le style de musique préféré d’une partie du jury, et pourtant. Nul besoin d’intellectualiser la chose, le groupe fait rapidement l’unanimité. Finale Festival Rock Inter Régions - J1 @ Le Gibus 2013D’abord, parce que leur entente est totale. Harmonie des couleurs, harmonie dans l’attitude, sauts exécutés par tous dans ce qu’on jurerait être la même milliseconde, les First Rage sont bluffants. Ensuite parce que pour embarquer tout le monde dans ce style il faut être drôlement bons et qu’ils le sont, comme si on se retrouvait  devant un Rage Against de Machine français jusqu’aux textes. Enfin parce que l’énergie est belle à voir pour ce groupe qui envoie du lourd avec sa force de conviction, ses trippes, et aussi très simplement des morceaux de folie qui donnent envie d’un bon gros head banging comme de sauter de concert. Gros sourire sur tous les visages. C’est du 100%.

Finale Festival Rock Inter Régions - J1 @ Le Gibus 2013Pour le groupe suivant on passe notre tour tant le contraste est grand, avant de s’enflammer à nouveau. My Great Blue Cadillac, à la ville comme à la scène, est un duo montpelliérain qui en jette. Finale Festival Rock Inter Régions - J1 @ Le Gibus 2013Lui, hyper looké entre rockabilly et couplé favoris / fine moustache très actuelle, ne fait qu’un avec sa guitare dont il joue avec une sorte d’urgence quasi frénétique tout en martelant sa grosse caisse qu’il commande debout. Elle, robe à marinière et coupe à frange, debout également, commence à la caisse claire avant de s’emparer de sa basse. Classe. Le jury est partagé. Musicalement ça reste assez basique et certains trouvent que tous les morceaux se ressemblent un peu. Quant à moi qui apprécie franchement chacun des titres, je trouve que c’est cette sorte de lancinance qui fait l’intérêt du set et mâtine leur rock blues garage d’un petit côté punk super efficace. En tout cas leur détermination ne fait aucun doute tandis que de mon côté, je tape du pied.

Finale Festival Rock Inter Régions - J1 @ Le Gibus 2013Leur succède un nouveau duo composé de deux guitaristes parisiens, les My Little Brain Attack, déjà chroniqué sur Discordance par Axel qui en disait ceci : « Dignes héritiers de Black Rebel Motorcycle Club et Gravenhurst, les 4 jeunes membres de Little Brain Attack travaillent tranquillement leurs mélodies crades et pleines de sueur. Dansée dans la poussière et la fumée, parfois énergique et hargneuse, parfois plaintive et mélancolique, leur musique possède à la fois la vitalité sauvage du rock garage et la fragilité amère du post-punk. » Finale Festival Rock Inter Régions - J1 @ Le Gibus 2013En live, le magnifique son gras de guitare de l’un des deux n’a d’égal que la superbe voix du deuxième larron, certainement la plus belle depuis le début de cette finale. Pourtant ça cloche et les titres qui étaient à deux doigts de nous embarquer complètement sont écorchés par l’affreux son de grosse caisse, jouée debout là encore, mais en total décalage de rythme. Pour cause puisque les quatre sont devenus deux  : on ne sera donc pas autrement surpris d’apprendre qu’il s’agissait d’une trouvaille de dernière minute, la moitié du groupe ayant abandonné l’autre juste avant la finale. On aurait préféré une boîte à rythme (ou  rien), et en tout cas une attitude autrement plus positive que celle de ces deux-là, arrivés battus d’avance alors que tout restait possible. Rock n Roll Dudes ! Un joli coup de cœur malgré tout, pour lequel on espère une suite.

Finale Festival Rock Inter Régions - J1 @ Le Gibus 2013Avec François and The Atlas Mountains, Myra Lee, Pendentif ou encore Bengale, c’est dans le Poitou Charentes que semble se nicher le nouveau vivier de la scène hexagonale. The Kazemi ne dérogera pas à la règle avec un power trio visuellement et techniquement sans reproches, mention spéciale pour un batteur assez parfait. Finale Festival Rock Inter Régions - J1 @ Le Gibus 2013Musicalement, les références sont un peu trop présentes cependant, avec une formation qui excelle davantage dans un certain mimétisme (Hendricks, les Doors) que dans des compositions véritablement originales. Bref, rien à redire dans l’exécution, mais un gros manque d’âme, aux antipodes par exemple de ce qui nous avait enthousiasmé chez les messins de First Rage (habitants de Metz, NDLR, qui a vérifié l’orthographe du truc et souhaite en faire profiter le lecteur).

Finale Festival Rock Inter Régions - J1 @ Le Gibus 2013The Hells Stripers, déjà remarqués lors du festival Gibus Rock, représentent Clermont-Ferrand et ont l’honneur de clôturer la soirée. Cheveux longs (à une exception près) et look de métaleux, leur musique s’aventure davantage du côté du blue (décidément très représenté ce soir) avec de très longs morceaux qui prennent le temps de monter en puissance et des riffs de guitare assez jouissifs. Finale Festival Rock Inter Régions - J1 @ Le Gibus 2013Une fois de plus, le chanteur batteur impressionne la galerie, même s’il faut reconnaître que son double statut ne présente pas que des avantages. Ainsi on a parfois du mal à le voir en fond de scène, tandis que de temps à autre, l’un de ses deux rôles empêche un peu l’autre d’être tenu parfaitement. Mis à part ce petit bémol, la performance des Hell’s Strippers restera un très bon moment de la soirée.

Vient l’heure des délibérations, abordées sereinement pour une fois. Car si sur les huit groupes présents ce soir, les cinq décrits ici ont tous été jugés intéressants par le jury, seuls les First Rage font un carton plein sur tous les critères de jugement. Avec cinq classements en première place pour six jurés (le sixième le classant second), et malgré un prix du public attribué à The Kazemi, les messins remportent haut la main les votes du vendredi soir, même si d’autres formations ont gagné des points dans les esprits.

Le lendemain pourtant, c’est Rough Influence qui remportera la finale du Festival. Et comme on les avait énormément apprécié lors du précédent festival et qu’on avait retrouvé avec plaisir Naïma lors d’une très belle soirée de Jam en compagnie de Balinger et In The Canopy, on est forcément ravis pour eux.

Photos (c) Isatagada sauf Naïma de Rough Influence (c) YLB

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s