Rock en Seine, jour 3 : BRNS, The Lanskies, AV, Grandaddy…

C’était écrit depuis quelques temps déjà : le dimanche est fait pour se reposer.
Pas qu’on soit faignant mais tout de même, les nuits courtes, les kilomètres parcourus et les tympans qui saignent rendent toujours cette dernière journée du dimanche un chouya moins studieuse que les autres.

Programme light, donc. Et je vais vous la faire courte.

BRNS @ Rock en Seine 2012

Avec le traditionnel concert du tout début d’après-midi à ne jamais manquer, vrai encore cette année. La jolie découverte, pour cette édition 2012, a pour nom BRNS (Et comme le leader lui-même l’a dit, on peut prononcer « Brains » en toute confiance). Des titres puissants et planants, un chanteur batteur qui interagit avec les autres membres du groupe comme on aime. Une musique habitée.

Mai Lan @ Rock en Seine 2012

Mai Lan sur le stand Ile de France, dont je vous reparlerai bientôt car j’ai la chance d’écouter son album depuis quelques semaines et oui, je vous en ferai une chronique un de ces 4 c’est promis ! Je ne sais pas si le concept de « Folk énergique » existe mais chez elle c’est le cas, et ça change tout !

The Lanskies @ Rock en Seine 2012

The Lanskies ensuite, avec un Lewis toujours aussi barré, voix à la Robert Smith, communication non-stop avec le public qu’il remercie au passage (« il doit y avoir ici tous les parisiens que j’ai vu ces 5 dernières années, merci !« ), et musique qui fait se remuer les fesses. Slam épique, une première fois puis une deuxième, cette fois carrément APRES la fin du dernier morceau, loin loin jusqu’au bar de l’autre côté. Enorme ! Voir les Lanskies c’est toujours l’assurance de faire la fête et repartir avec un immense sourire fixé au visage. Ce mec est taré ! Pourvu qu’il le reste !

AV @ Rock en Seine 2012

Retour au stand Ile de France pour AV dont je vous ai déjà parlé. Pas même un EP et déjà Rock en Seine, un éditeur, et un album à venir que Christophe Van Huffel (Arrangeur de Christophe, guitariste de Tanger) doit produire et un texte écrit par LESCOP. Le buzz est mérité et la cold wave ultra sombre du beau ténébreux est à suivre absolument ! Classe. (Bon anniversaire Eugénie !)

Pour finir (car nos corps étaient trop épuisés pour attendre Green Day) les Dandy Wharols vus de loin, assis dans l’herbe et surtout Grandaddy, pour tripper magistralement façon Pink Floyd et terminer détendus et heureux ce dixième Rock en Seine.

Vivement 2013 !

Toutes photos et vidéos (c) Isatagada. Davantage sur le Flick’r en cliquant ICI

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s