Teaser : Rufus Wainwright – Out of the game

.

Le décompte a donc officiellement commencé avec la publication d’un teaser de l’album à paraître en avril prochain.

(sinon, http://www.youtube.com/embed/uSJL9Zp78S8)

Pour les non-anglophones, Rufus dit qu’il écrit sans arrêt des chansons, qu’il est un « singer-songwriter », et qu’il tenait à ce que son album reflète la variété de sa vie. Il dit aussi qu’en vieillisant on écrit des chansons différentes.

Mark Ronson parle ensuite du titre Out of the game qui a ce son « chaud » typique des chansons des années 70, un titre funky, qui groove et qui swingue. Rufus ajoute qu’étant né dans les années 70, ces musiques sont les premières qu’il a entendues. A cette époque il y avait de grand groupes, de grandes productions et de grands arrangements surenchérit Mark Ronson ; Rufus a cette envergure.

.

Ci dessous, le titre « Montauk », pas franchement « manly » mais très « rufusien », ce qui est plutôt rassurant.

.

Egalement, un extrait (que je trouve assez savoureux) du titre Out Of The Game, posté par Mark Ronson sur son Tumblr rien que pour ma fête (merci Mark !). Ce titre devrait être le premier single de l’album et être disponible dès le 16 avril.

.

Je sais déjà que je vais aimer cet album, ce qui me ravit.

Publicités

7 réflexions sur “Teaser : Rufus Wainwright – Out of the game

  1. Bonjour Isa.
    J’ai totalement délaissé Rufus à partir de « Release the stars », album sans inspiration qui, pour la première fois dans sa carrière, apparaissait comme une marche arrière (moins bien) lui qui avait toujours avancé.
    Judy Garland, son opéra, je m’en foutais (je préfère écouter l’original ou Puccini).
    L’album piano-voix ne m’a pas plus convaincu. Le souci est que j’ai acheté le même jour un double album de Brad Mehldau et que la comparaison notamment dans le jeu de piano n’était vraiment pas l’avantage de notre ami canadien : un double album de MUSIQUE d’un côté et une sorte de musiquette égocentrée de l’autre.
    Et là je suis excité comme une puce.
    Des choeurs à la « Young Américans » (Bowie), une construction à la Queen (première période) annoncent quelquechose de grand et surtout correspondent aux seuls albums pop que j’arrive encore à écouter c’est à dire ceux réalisés dans les années 60/70 (outre Bowie et Queen, Scott Walker, Van Morisson…). Par contre « Montauk » m’a laissé de marbre.
    On verra bien.
    tom

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s