Arctic Monkeys (+Miles Kane) @ Paris, le Zénith | 04.02.2012

Arctic Monkeys (ft Miles Kane) @ le Zénith de Paris 2012

Certes c’est rageant d’arriver en retard et pour le dernier titre seulement à la meilleure première partie de concert de l’année.

Arctic Monkeys (ft Miles Kane) @ le Zénith de Paris 2012

Certes lors des apparitions de Miles Kane sur le set des Arctic Monkeys on ne regarde un peu que le leader des Rascals tellement ce dernier fait le show et met tout le monde dans sa poche avec sa pêche ultra communicative et ses poses rock n roll à souhait.

Certes le dernier album des Arctic Monkeys n’est – toujours – pas le meilleur et il vaut mieux éviter de se focaliser sur le bassiste si on ne veut pas mourir d’ennui.

N’empêche.

Ces mecs là, avec leur air de ne pas y toucher, n’ont pas leur pareil pour faire se trémousser n’importe qui pendant tout un concert avec un maximum de titres aussi courts qu’efficaces. A eux seuls ils sont la définition ultime de la Brit Pop dans ce qu’elle a de meilleur : pas prise de tête, catchy, libératrice. Arctic Monkeys (ft Miles Kane) @ le Zénith de Paris 2012Honnêtement les Oasis & co (ex-Oasis, pardon), avec leur arrogance mal placée, peuvent aller se rhabiller. N’insistez pas : c’est mon avis que je partage – ce qui est déjà bien en ces temps où être en accord avec soi-même n’est plus si évident que ça, n’est-ce pas ?

Alex Turner, il faut bien en convenir, a une classe folle. D’accord, même lorsqu’il monte sur l’estrade de son batteur ce n’est pas pour sauter en l’air ; le type sait se tenir et un peu trop même, ce qui lui est souvent reproché. Mais par moments il est aussi capable d’un déhanché so cute (preuve en vidéo juste en dessous) tout comme il peut partir sur de grands dérapages à genoux ou pointer du doigt et du regard son public comme s’il était seul au monde. Et avant tout, d’un bout à l’autre du concert quelle voix, mais quelle voix ! Impériale, toujours juste, parfaite. Un régal en live.

Lorsqu’à la fin du rappel sur 505 (leur plus beau titre à mon sens, en vidéo ci-après), Miles Kane et Alex Turner s’éloignent et qu’on les voit de dos repartir en coulisses, bras dessus bras dessous, on se dit que cette belle image, comme ce concert tout entier d’ailleurs, a bien des chances de nous rester longtemps en mémoire.

On n’a finalement qu’un seul regret, c’est d’avoir manqué la performance solo de Miles Kane qu’il faudra forcément revoir…

Setlist : Don’t Sit Down ‘Cause I’ve Moved Your Chair / Teddy Picker / Crying Lightning / Black Treacle /Library Pictures / Brianstorm / The View From The Afternoon / I Bet You Look Good On The Dancefloor /Little Illusion Machine (w/ Miles Kane) / Brick by Brick / This House Is A Circus / Still Take You Home / Evil Twin / Pretty Visitors / The Hellcat Spangled Shalalala / Do Me A Favour / When The Sun Goes Down // Rappel : Suck It and See / Fluorescent Adolescent / 505 (w/ Miles Kane)

Photos sur le Flick’r d’Isatagada

Plus de vidéos sur la playlist http://www.youtube.com/playlist?list=PL905EF01AE712A2D6

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s