Bigmoneymakers @ MJC de Fresnes – 8 janvier 2011

Bigmoneymakers @ MJC Fresnes

La plongée en MJC de Banlieue a toujours un effet revigorant.

Bigmoneymakers @ MJC FresnesPas seulement parce qu’on y voit parfois de très jeunes groupes, mais surtout parce qu’on y voit quasi exclusivement un public possiblement plus jeune encore (les parents accompagnateurs étant hors concours).

Amis de vingt ans, vous êtes l’avenir du monde ; sachez-le : vous voir heureux rend heureux et parfois même, transporte d’émotion. Pas étonnant, donc, de se prendre à aimer les MJC pleines de vous, pleines d’espoir et de sourires et de baisers échangés, et de danse ; et surtout de musique.

Bigmoneymakers @ MJC FresnesCher journaliste de Rock n Folk avec ton syndrôme Gibus,  je te comprends enfin : tu es mon frère.

Après, évidemment, voir ses protégés grandir procure toujours beaucoup de plaisir. Et dans le genre, les Bigmoneymakers n’en finissent pas d’évoluer. Venus en voisins avec leur horde de fans palaisiens (une quarantaine ? Impressionnant), ils ont par exemple déclenché une quasi hystérie sur leur dernier titre « Tired to get fired » (voir ci dessous, vers 2:01) ; défoulement garanti !

Ils ont aussi, et on en le dira jamais assez, une capacité à créer sans arrêt de nouveaux titres comme autant de tubes en puissance qu’on ne peut s’empêcher de fredonner ensuite.

Bigmoneymakers @ MJC FresnesMais ce soir, c’est la basse de François, plus forte ou plutôt, plus affirmée et plus ronde que l’on a distinguée, ainsi qu’une assurance nouvelle du côté du discret Milton (à la guitare), qui ouvre de nouveaux horizons. 

Bigmoneymakers @ MJC FresnesA mesure que l’on s’attache aux membres du groupe, il parait impossible de s’arrêter à ce stade sans parler des autres. Luc, au chant, est un  leader, un vrai, capable à la fois de faire le show (et quel régal chaque fois !) mais aussi d’imposer à sa voix les exercices les plus difficiles, mimant chaque chanson comme s’il s’agissait d’une pièce de théatre. Son petit frère, Brice, complice, lui ressemble de plus en plus et se lâche ce soir davantage suite à une pédale de batterie cassée. Bigmoneymakers @ MJC FresnesYoann enfin, le plus âgé des cinq, garant de la solidité de l’ensemble autant que d’une rythmique à la fois parfaite et inventive complète un ensemble qui nous parait décidément prometteur.

Pour l’actu, comptez sur une belle liste de dates qui s’enrichit tous les jours, avec notamment une superbe affiche au Bus Palladium à Paris ce vendredi 21 janvier, en ouverture des I Love My Neighbours.  Mais le groupe parle surtout d’un enregistrement CD à venir qui serait soit un nouvel EP soit un premier LP, rien n’est encore vraiment décidé.

On vous tiendra au courant en tout cas, et de l’avancement du groupe et de ce projet qui nous tient à coeur depuis qu’on avait écrit leur première chronique lors d’un festival Lycéen. Parce que les Bigmoneymakers réunissent tous les ingrédients d’un futur grand groupe. Et que donc, forcément, on y croit très fort.

« And i am too young to get a jobbbbbbbbbbbbb » – J’ai résussi, cette fois, à filmer sans chanter. I am a heroe.

t

All videos by Isatagada

Toutes les Photos sur le Flick’r d’Isatagada

.

http://www.myspace.com/bigmoneymakersrock

Prochaines dates :

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s