Pierre Lapointe @ La Cigale – 15 mars 21010

Pierre Lapointe @ La Cigale

La mise en ligne de billets à moitié prix la veille du concert de Pierre Lapointe à la Cigale semblait augurer d’un public clairsemé. Surprise, c’est pourtant une salle comble et une ambiance surchauffée qui nous attendait en ce samedi de quasi printemps.

Le Québécois revenait pour la deuxième fois en France en moins de six mois. En octobre dernier, en effet, il nous avait gratifié d’une longue résidence à la Boule Noire (dix-sept jours d’affilée tout de même)

C’est donc sous des applaudissements et des cris nourris que le canadien fit son entrée en scène, le mettant ainsi de fort bonne humeur.

Le garçon, pourtant, est réputé capricieux. On ne compte plus, dans la presse, les papiers ensevelissant sous la peinture de son soi-disant exécrable caractère toute remarque documentée sur son inestimable talent. Dommage.

A croire que nous avons toujours eu de la chance. Pas une fois, en effet, nous n’avons eu à nous plaindre d’une attitude hautaine ou condescendante. Certes, le personnage semble afficher ostensiblement une haute opinion de lui-même. Cependant il faudrait, pour le lui reprocher, ignorer que c’est la condition indispensable à tout espoir de survie en milieu artistique. Il faudrait aussi, sans doute, bêtement préférer la fausse modestie à l’intelligence et à l’humour. Il faudrait, surtout, oublier que ceux-là qui sont parfois les plus exubérants sont ceux qui ont le plus besoin de l’être. A chacun, donc, de faire ses propres choix, en conscience.

Pierre Lapointe @ La CigaleMonsieur Lapointe, donc, était de fort bonne humeur ce soir là. Porté par l’accueil de la salle, le voilà parti dans des délires sur la tour Eiffel (sur laquelle il affirmât être monté, à minuit, pour se défaire de ses vêtements dans un élan d’exaltation, au moment où elle se mettait à scintiller), présentant les derniers arrangements de son titre Deux par deux rassemblés d’une façon  tout à fait originale (à la Boule Noire, c’était façon « feu de camp », à la Cigale, façon « Péruviens des Alpes ») ou s’étendant longuement sur chacun des musiciens qui l’accompagnent (cinq, dont un « typique bûcheron canadien »). Pour une salle entière secouée de rires.

Pierre Lapointe @ La CigaleMais si le volcan Lapointe s’expose de façon un peu débridée lors de ses grandes envolées comiques, il se reconcentre tout entier au moment de chanter. Les deux pieds bien plantés dans le sol, Pierre Lapointe part à la conquête de Paris avec des titres résolument plus rocks. La poésie mélancolique des précédents albums nous avait séduite pour leur beauté un peu fantastique (« je suis le lion imberbe, la biche empoisonnée »); sur ce nouvel album, alors que la sombre étrangeté demeure, c’est l’énergie des titres qui frappe. Barcelone, particulièrement, a la force incroyable de l’homme qui refusera toujours de se laisser abattre. Le Bar des suicidés (quel titre !), l’ironie mordante de celui qui a survécu au désespoir. Les Ephérites, l’érudition du poète humaniste. Et tout l’album, enfin, ce goût de striptease qui allierait d’une façon tout à fait déroutante puissance et finesse. Un peu, en fait, comme si on avait choisit le coffre d’une Céline Dion ou d’un Johnny Hallyday (car la voix de Pierre Lapointe est impressionnante) pour illustrer l’émotion d’un film de Tim Burton.

Pierre Lapointe @ La CigaleCertes, ce genre d’artiste sera toujours un peu singulier. Mais en ces temps où les bulldozers du RnB sont l’éducation musicale des oreilles de demain, qui se plaindrait de cette attachante complexité ?

Pas le public de la Cigale en tout cas, que l’on a vu ovationner debout le canadien ravi, ne s’arrêtant qu’au troisième rappel, le seul qui en soit vraiment un, celui auquel on n’assiste que très rarement finalement, alors que les lumières sont déjà rallumées dans la salle depuis longtemps.

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s