L’oeil du cyclone

Parfois dans la vie tout se bouscule et stagne en même temps. On fait des formations en sachant pertinemment que dix jours ne suffiront pas mais au moins, on retrouve un brin d’enthousiasme, on y croit, on s’amuse et puis … on n’est pas au boulot. On croit y retourner – on se dit que pour une journée, allez ! – mais on doit en repartir précipitamment ; finalement la douleur des autres remet sa propre vie en perspective. Même si on se retrouve en larmes dans une rue qui gratte un peu trop fort une cicatrice encore trop fraîche, tout ça parce qu’elle nous avait vu dans le même état il y a un an de cela. Même si, au même moment ou presque, on reprend contact avec des gens qui ont, eux, su partir très loin sous des cieux où l’immensité du risque est corrélé à ce merveilleux cadeau qu’est un champ des possibles infini. Dans la vie parfois rien ne change vraiment pour soi, mais tout est tourbillon. Où allons nous ?

 

Publicités

Une réflexion sur “L’oeil du cyclone

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s