Scott Matthews @ le Nouveau Casino – 21 nov 2009

Scott Matthews @ Le Nouveau Casino 

Photo isatagada

 

Mieux vaut tard que jamais, alors que je me rends compte que je ne vous ai jamais raconté le Nouveau Casino de Scott Matthews en novembre dernier.

C’est une amie anglaise qui m’avait offert le 1er album de Scott Matthews qui n’était sorti que là bas, en 2007. Le genre d’album qui s’impose de suite comme l’un des piliers de votre discothèque. Disque d’argent au Royaume-Unis, même pas sorti en France. Cherchez l’erreur. Et puis je l’avais vu en première partie de Rufus Wainwright au Hammersmith Apollo à Londres, de fort mauvaise humeur. Il faut dire que là bas, les premières parties sont encore moins respectées qu’en France. Le public parle (et très fort), rit en buvant de la bière, fait des allers retours incessants entre la salle et le bar, et pour un concert assis, passe son temps à faire se relever les gens devant qui ils doivent passer. Ecoeurant !

Entre deux remarques acerbes, je l’avais pourtant trouvé magique au milieu d’une formation acoustique excellente qui mettait chaque morceau en valeur. Je me revois rentrer en Eurostar avec The Fool’s fooling himself dans les oreilles et des souvenirs inoubliables.

Scott Matthews @ Le Nouveau Casino

Photo isatagada

 

Nette progression avec ce deuxième album Elsewhere que j’ai pu acheter à la Fnac cette fois. Mieux encore, un concert sur le territoire français, au Nouveau Casino à Paris, le 21 novembre 2009. Et le voici, seul entouré de ses douze mille guitares, toujours accordées comme la votre ne l’est pas. Loin d’être désagréable cette fois, Scott Matthews n’en revient pas du silence quasi religieux de ceux qui sont venus l’applaudir. Il remercie mille fois, fait des blagues, et nous joue ses plus beaux morceaux avec le charisme qui est le sien et qui le fait souvent comparer à Jeff Buckley. Certes, les voix sont différentes, mais la fascination est là. Impossible d’être devant ce genre d’artiste sans se rendre compte à quel point il sort du lot. Sa voix, son grain, son timbre sont incroyables. L’ambiance est très particulière, avec les premiers rangs assis, les yeux fermés, en communion parfaite avec la musique. On l’écouterait pendant des heures, conscient du côté privilégié d’un concert archi intimiste qui ne se reproduira sans doute jamais.

Je vous en ai ramené des tas de morceaux, désespérée de ne pas pouvoir lui rendre mieux justice et de ne pas pouvoir tout changer pour cet artiste dont il parait impossible qu’il reste aussi confidentiel.

Achetez ses albums, Passing Stranger et ElseWhere. Ils font partie de mes « disques de chevet » ! Ceux qu’on aime et qui traversent le temps.

 

http://www.myspace.com/scottmatthewsmusic

Toutes les photos ICI

Les vidéos ci-dessous :

 

Publicités

Une réflexion sur “Scott Matthews @ le Nouveau Casino – 21 nov 2009

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s