Décès de Kate Mc Garrigle

(THE ASSOCIATED PRESS/Peter Kramer, File)

J’apprends avec une grande tristesse le décès de Kate McGarrigle hier lundi 18 janvier 2010, dans son domicile de Montréal, entourée de sa famille, et notament ses enfants Martha et Rufus Wainwright.

Elle était radieuse à la première de l’Opéra de son fils à Manchester cet été et j’avais cru, bêtement, qu’elle était guérie.

Elle m’a toujours impressionnée, et ce que Rufus avait raconté de ses conseils (« don’t ever get a job, it will ruin your life ») m’avait marqué durablement.

Toutes mes pensées vont à sa famille et à ses proches.

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s