SHARKO Dafit on Facebook

photofbdavidbartholome08112009

Photo Mailodie

 

Aujourd’hui, je peux me la pêter grave. Ouè les gens. Parce que David Bartholomé – oui, lui là haut sur la photo – m’a « demandé comme amie » sur Facebook. Même que.

Bon. Maintenant  tu peux rentrer ta langue. Et ouvrir tes oreilles. Parce que David, c’est le chanteur de SHARKO, et que si tu as tout bien suivi, tu sais que je kiffe ces Belges là (même si y’a plus Julien, pfff).

Et maintenant, si en plus, tu sais lire, tu peux même acheter ce qu’il pense. Et crois moi, le gars ne pense pas comme toi (ou alors pas comme tu oserais dire que tu penses). Ca fait des années que je le lis le garçon. Attends, j’ai du louper des trucs hein quand même, de temps en temps. Mais pour se rattraper, tout est là :  http://www.sharko.be/. Attention, crois pô que t’es arrivé encore. Lire du Bartholomé, ça se mérite. Faut encore aller dans le menu de gauche et cliquer tout en bas sur la section « Journal ».

Extraits : « Ensuite, bon, ai rappelé la fille de MCM pour m’escuzé pour parceque j’avais été un peu rude en interview l’autre jour. Bon, je regrette nullement, c’est juste que je veux être clair, okay? Bon, à la base je l’appelle pour présenter mes excuses si je l’ai blessée, et au final, bon, je lui dis que je regrette pas du tout ce que j’ai dit. Ha,ha. Pffff, un troisième hémisphère ne me ferait pas du mal. »

ou : « Je n’ai probablement jamais vu Teuk aussi expansif dans la joie. Il avait les yeux brillants cet homme-là. Son visage rayonnait.
Un vrai soleil, not’ Teuk, un vrai soleil… Ses créations, ses amis soulignant son travail, l’ambiance chaleureuse, le ponch ravageur et les coton-tiges exposés…
Teuk, il m’a fort pris dans ses bras, j’étais fort ému. »

ou encore, parce que c’est le concert que je raconte LA, dans sa version à lui : « Il y a des soirs où je crois aux conjonctions astrologiques ke j’dis. Ce même soir, mon micro se décâble, je marche sur mon fil de basse qui se déconnecte, je m’oublie dans « Sweet Protection » et rajoute 2 mesures, j’oublie les paroles, mon ukulélé de désaccorde complétement, la sono buzze tout le premier morceau et le limiteur général sonore de la salle écrase le volume dès qu’on grimpe dans les tours. Ce qui n’a pas eu l’air de gêner le public. Un accueil de folie.
Quel bonheur de voir qu’il y a encore des gens pour s’enthousiasmer et se déplacer pour des concerts indie sans relais hypé des médias prout-prout. » (la totale, notamment concernant les légendaires serveurs de la Flèche d’Or, à la date du 08/10/2007)

Enfin, je me rends compte : j’aime le lire pour ses conneries, alors que j’essaye de le vous vendre pour autre chose. Arf tant pis. Allez le lire tous seuls après tout.
Hey! Dafit ? Mais comment t’es venu m’ajouter sur Facebook d’abord ? 

La vache, comment j’suis trop fière moi…

YO HEARTTTTT, GIMEEEE YOOOOO HEARTTTTTTTTTTTTTT

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s