B. Alone, Mansfield.tya et Nosfell @ La Grange Dîmière (Fresnes) – 3 octobre 2009

 

Les parisiens ont souvent du mal à traverser le périphérique, dit-on. Mais peut être font-ils parfois des exceptions, possiblement pour le Festi’val de Marne qui se déroule cette année du 1er au 18 octobre.

Ce soir, B. Alone fait office de mise en bouche. Entre Kajagoogoo et Alphaville, le garçon a la tronche d’un Nicola Sirkis en blond platine (avec un peu de Patrick Wolf dedans). Officiant au clavier, il est accompagné d’un guitariste électrique et nous sert une musique funkie portée par une voix quasi féminine. Joli et … délicat.

 B. Alone

 Mansfield.tya prend la relève. Le duo est notoirement complémentaire, avec le côté classique de Carla au violon (elle joue de la musique baroque en parallèle) et, aux antipodes, Julia au chant, guitare et batterie, crâne quasi rasé, nez percé et provocation garantie (voir son autre projet Sexy Sushi, qui vient d’obtenir le FAIR, quatre ans après Mansfield.tya) : « Nous sommes Nosfell » assure t’elle. Le ton est donné.

Les oppositions se poursuivent. Le masculin côtoie le féminin, la violence la douceur, le rock la chanson, le français l’anglais, la poésie l’horreur. La voix de Julia est aussi belle et fragile que tout son être est tendu, tension qui se retrouve aussi dans des échanges de regards dont les filles sont coutumières, désormais à l’honneur sur la pochette de ce nouvel album. L’émotion surtout, est présente sur tous les morceaux. Malgré les pitreries de Julia particulièrement détendue ce soir, à laquelle même Carla ne peut résister lors d’un final d’anthologie et une reprise de Love me tender qu’on n’est pas prêt d’oublier…

 Mansfield.tya

Nosfell est la tête d’affiche de la soirée. Le contraste est saisissant entre l’image virile de l’homme tatoué et l’artiste aux pieds nus qui occupe la scène. Avec une voix particulièrement aigue, Nosfell flirte souvent avec les intonations de Jeff Buckey tandis que dans les graves, il va plutôt chasser sur les terres d’Arthur H. Une palette impressionnante, pour une voix maitrisée dans des proportions rarement vues. Depuis le premier rang, on voit même sa langue vibrer telle une membrane d‘instrument au milieu d‘une bouche à l‘ouverture impossible.

L’aspect « linguiste » se prolonge avec le Klokobetz, la langue qu’il a inventée, entre dialecte africain et breton. Avec un exotisme qui se retrouve plus loin dans ses productions de « human beat box », ou encore dans ses chants habités comme sous drogue indienne, formes d’incantations magiques secondées par un bassiste contrebassiste d‘exception.
Et si le musicien est spécialiste des récits surréalistes où l’on parle de montagnes artificielles et de nourrissons dévorés (son troisième album est un livre disque qui prolonge ses histoires), il sait aussi reprendre pied dans la réalité et faire une pause pour s’inquiéter d’une jeune femme qui vient de faire un malaise  : « Essayez de lui mettre un manteau, qu’elle n’attrape pas froid en sortant ». Avant d‘ajouter, à l’attention d’un public interrompu dans sa concentration : « Excusez moi ».

Ainsi se livre Nosfell, tour à tour conteur, danseur, mime, castra et même troubadour. Humble enfin, lorsqu’il revient pour un « Encore » et troque sa guitare acoustique (qu’il ne parvient plus à accorder) pour l’électrique : « Désolés, on est hyper mauvais en rappel ».

Fascinant.

1180265

Les photos sur mon Flick’r

Article à paraitre sur Hexalive.com, interviews à venir.

Publicités

4 réflexions sur “B. Alone, Mansfield.tya et Nosfell @ La Grange Dîmière (Fresnes) – 3 octobre 2009

  1. Ah oui, sexy sushi. Intriguée par le nom en lisant la liste des sélectionnés du FAIR, j’ai fait un tour sur le myspace, je me suis lassée au bout de la 2ème chanson. La provoc pour la provoc, ça va 5 minutes.

    J'aime

  2. Ralalalaaaaaaaaaaa !!! Faut que tu révises les tubes 80′ !!!
    C’est KaJagoogoo !! ^^ (pis j’ai pas dit « tronche » moaaaa !!! lol)
    Sinon belle découverte que Mansfiel.tya 🙂
    Et très déçue d’être partie pour Nosfell, je suis tombée sous le charme
    de sa voix ! (même si ma préférence va vers ses graves !)
    Très belle découverte aussi…
    Bisous M’dame

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s