Une année un livre : « Béninoiseries à savourer »

Martin était cette année dans une 6ème à thème : « Une année un livre« . 

L’objectif pour les trente élèves de la « 6ème violette » : écrire un livre publié en fin d’année scolaire, en collaboration avec leur prof de Français Mlle Le Gallo, l’écrivain Anne-Bénédicte Joly, ainsi (cette année, compte tenu du thème) qu’un intervenant béninois, chorégraphe et musicien. 

De semaine en semaine, les élèves ont appris beaucoup sur la culture béninoise, la structure d’un livre (comment soigner l’introduction et la chute, comment tenir le lecteur en haleine tout au long des différentes étapes de leur réçit…), et même la mise en place d’un spectacle.

Car ne pas profiter de l’apport du chorégraphe bénois eut été gâcher, et spectacle il y eut, donc, mardi dernier, pour le lancement du livre « Béninoiseries à savourer » (notez au passage le jeu de mot).

Mise en scène réussie avec une entrée des élèves au compte goutte, prenant tour à tour leur position de statue au milieu des familles dispersées dans le hall d’entrée de l’école, sur des rythmes imprimés par les percussions. Les garçons sont en cycliste noir, les filles en noir sous paréo coloré; tous ont le corps et le visage peints.

Les familles sont ensuite invitées à regagner l’amphitéathre de l’école au son des clochettes et du djembé pour une série de danses et chants d’Afrique exécutés par les enfants.

Le spectacle se conclue par la lecture d’extraits du livre par quatre élèves figurants les « anciens  » du village sous l’oreille attentive du reste de la classe mimant le village.

Enfin, après un speech de présentation, chacun défile et avec l’écrivain qui les a suivi, a droit, non à la remise d’un diplôme, mais à la remise du livre désormais imprimé et édité.

L’aventure ne s’arrête pas là car les élèves écrivains doivent à présent assurer la promotion de leur livre dans les différentes classe de sixième (onze sans compter la leur) en vue de sa commercialisation lors de la fête de fin d’année, le 23 mai prochain. Rude épreuve, après celle de l’écriture collective et de celle du spectacle, que de devoir prendre la parole en public pour vanter les mérites de leur travail. Martin appréhende son tour !

Si vous souhaitez en savoir plus, rendez vous sur le site des

Les Editions de l’Avenue

Un grand bravo à tous les écrivains et à ceux qui les ont accompagnés dans cette démarche :-) 

Un spécial bravo à mon fiston !
.

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s