Rien

Rien,
plus rien,
je ne suis rien,
même pas un homme
qui marche,
un vivant qui s’arrête,
je ne suis plus
une chair qui parle,
un sang qui rêve,
je ne suis qu’un corps
qui dégage un printemps
à contresens,
une corne de sécheresse
que j’abandonne sans heurt
par l’intérieur,
vide,
je flotte sur du vide.

Gérard Le Gouic
in Les bateaux en bouteille – Telen Arvor

Publicités

Une réflexion sur “Rien

  1. je connaissais pas. J’aime beaucoup.
    Me correspond assez bien en ce moment en plus. Ca doit etre pour ca que j’aime bien.

    /nico

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s