Festival Fnac Indétendances J1 part 2 ! Loïc Lantoine, Les Wriggles, Anis, Jehro et Origines Controlées

La suite …Loïc Lantoine, jean et tee-shirt sans forme, a l’air du bon copain qui débarque à l’improviste. Rescapé des modes, il a dans sa musette des chansons à texte comme aurait pu chanter un Brel hier, un Miossec aujourd’hui. Sa voix rocailleuse est accompagnée d’une contrebasse mais aussi, suite à une rencontre de dernière minute dans les loges, d’un ami accordéoniste. Après deux ans de tournée, Loïc Lantoine est toujours heureux d’aller à la rencontre des gens, parce que « les spectacles sont faits pour tout le monde et pas seulement pour les abonnés à Télérama ».


Loïc Lantoine @ Paris Plage 2008 – © Pascal B. http://www.myspace.com/scalplace
http://www.flickr.com/photos/isatagada/sets/72157606421821866/

Les Wriggles ne sont plus que trois, mais ils n’ont rien perdu de leur mordant. Leur succès s’est construit dans les salles de concert qu’ils ont écumées, inlassablement, avec leur énergie débordante, leur humour et leur sens de la satire. Car malgré leur costume rouge, les Wriggles, à l’instar d’autres clowns, sont les champions du pamphlet … Et les maisons de disques en font les frais !


Les Wriggle @ Paris Plage 2008 – © Pascal B. http://www.myspace.com/scalplace
http://www.flickr.com/photos/isatagada/sets/72157606438583962/

Anis, depuis la première édition du festival, a fait du chemin. Il est loin le temps de l’autoproduction : son premier album a été disque d’or, le deuxième est prévu pour la rentrée et entre les deux, Anis a su enthousiasmer un public qu’il parvient systématiquement à mettre dans sa poche. Il fait presque nuit désormais, et l’ambiance s’est faite plus chaude. Dans les allées de Paris Plage, noires de monde, on a désormais bien du mal à circuler. Le timing est idéal pour son ska, « entre rockabilly et Madness ». La foule reprend en chœur ses « Wéééé Ohhhhh » et ses « Sticklidididlidi… » et scande « une autre, une autre » pour le voir revenir sur un a capela façon crooner.


Anis @ Paris Plage 2008 – © Pascal B. http://www.myspace.com/scalplace
http://www.flickr.com/photos/isatagada/sets/72157606426337549/

La pluie qui accueille Jehro fait me réfugier derrière la scène. Non moins de sept cent personnes sont entassées là pour cette soirée anniversaire. A l’heure du champagne, la musique de Jehro, qui n’a pas choisi entre Reggae et chanson, couplée à la chaleur et à la pluie, créent une atmosphère tropicale. Ca sent bon les îles, l’insouciance et la fête. Carton plein avec une preuve absolue : même en backstage on danse !


Jehro @ Paris Plage 2008 – © Pascal B. http://www.myspace.com/scalplace
http://www.flickr.com/photos/isatagada/sets/72157606442444889/

Origines Contrôlées clôture le bal dans une bonne humeur générale malgré le sérieux de ce qu’ils défendent. Après Zebda, 100% Collègue ou Motivés, cette nouvelle aventure de Mouss et Hakim nous offre les chansons algériennes qui ont bercé leur enfance (« celle-là, c’était la chanson préférée de notre père, je peux vous dire qu’on en a mangé ! »). Hakim met en avant son tee-shirt marqué du slogan « sans-papiers : régularisez », mais chez eux, l’engagement est populaire et heureux, à l’extrême inverse de l’agressivité. C’est avec leur musique et leur sourire éclaté qu’ils savent convaincre à coup sûr, faire danser les foules et taper dans les mains. « Vous la voulez la chanson, ou vous la voulez pas ? » Et le public de hurler sa joie plus fort encore pour réclamer. Le rythme s’est emparé des quais et l’on voit même apparaître un slameur au milieu des mouvements de hanche. La tribu Feloche est venue tout devant pour danser, incapable de résister au tourbillon festif de cette fin de soirée. Cette musique là est communication et générosité, décidément très loin des frontières …


Origines Contrôlées @ Paris Plage 2008 – © Pascal B. http://www.myspace.com/scalplace
http://www.flickr.com/photos/isatagada/sets/72157606439149518/

« Qu’est-ce que c’est, être artiste en 2008 ? » a demandé inlassablement Olivier Bas, programmateur en chef, à ceux qui se sont succédé sur cette « Scène en Seine ». Bien au-delà des réponses des uns et des autres, on retiendra cette diversité qui donne le tournis, cette palette de couleurs, de caractères bien trempés, de cultures et de sons. La « chanson » made in Fnac Indétendances, c’est une chanson « made in FranceS », si enthousiaste, déterminée et riche que malgré la morosité ambiante, on n’est pas prêt de l’enterrer demain !

Cet article a été publié sur Hexalive.com

.


Samira & Olivier à la prog du Festival

Publicités

2 réflexions sur “Festival Fnac Indétendances J1 part 2 ! Loïc Lantoine, Les Wriggles, Anis, Jehro et Origines Controlées

  1. Ah tu vois pour Télérama !!!! On avait raison toutes les 2 !

    Et tes photos elles sont où ?

    L’accordéoniste improvisé de Loïc c’est celui d’Origines Contrôlées….

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s