Joseph d’Anvers

Joseph D'Anvers 

Pas fait des masses de chroniques d’album. Je trouve l’exercice difficile et la critique … facile. Mais il y a des exceptions, et le nouvel album de Joseph d’Anvers, reçu tout à l’heure dans ma boite aux lettres, va en faire partie. Pour des histoires de Guillaume, pourrait t’on dire.

Le premier Guillaume, c’est celui de ReDeYe ou de DAhLIA, peu importe d’ailleurs : c’est le même. Guillaume a rencontré le sieur d’Anvers par le biais de Jean-Charles Versari, son guitariste. Puis Guillaume/ReDeYe a fait la première partie de Joseph d’Anvers. Il y a eu, surtout, que Joseph était au Pop In pour un plateau Versari / ReDeYe, tout début 2007. C’est là que je l’ai vu pour la première fois, alertée par Delphine, très fan. Le nom me disait vaguement quelque chose. Elle, était intarissable. Son enthousiasme a titillé ma curiosité. Elle est allée lui parler ce soir là. Une excellente interview sur HexaLive a suivi, dont je me suis régalée, et que vous pouvez lire ICI.
J’ai eu beau ne pas aller plus loin, l’image s’était construite, qui était plutôt jolie. C’était en mars 2007.

Les cheminements sont étranges parfois, jusqu’à un artiste. Ainsi une première accroche était restée sans suite. Et il a fallu l’intervention d’un deuxième Guillaume, pour me mener jusqu’à ce disque. Intervention qui trouve ses racines exactement au même moment. Nous sommes le 7 mars 2007 quand je reçois un message de Stéphane, batteur de Blackpool.  Parceque sur la page de ReDeYe, j’avais laissé un commentaire proposant de l’aider. Et qu’eux en avaient besoin, d’aide. Début de la belle histoire avec mes chers Blackpool donc. Où est le deuxième Guillaume là dedans, me direz vous ? Il est là, dans Blackpool, une basse à la main. Et quel rapport avec Joseph d’Anvers, à la fin ? Facile. Tous les deux sont originaires de Nevers et ont fait partie du groupe POLAGIRL, avec lequel ils ont sorti l’album « Je suis bien dans ma ville » (label Serpentine) et participé à un album tribute to The Cure.  Un garçon pas du tout affectif, ce Guillaume. Pas du genre à parler de ses-amis-qu’il-aime nannnnnnn. Ou presque. Et mon J. par ci, et mon J. par là … Difficile d’y échapper, au Joseph, quand on fréquente un peu ce Guillaume là !

Dimanche matin, 8 juin 2008. Un titre sur Oui FM. Couplets en français, refrain en anglais. Le morceau parle à mon cerveau, mais surtout à mon oreille. J’aime beaucoup les voix et la rythmique, j’attends le nom de l’artiste ou du groupe.

C’était « kids », de Joseph d’Anvers.

Et la boucle est bouclée.

http://www.myspace.com/josephdanvers

.

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s