RHESUS – The Fortune Teller Said


Après un premier opus unanimement salué par la critique, les français de RHESUS étaient très attendus pour ce deuxième album. Sauf qu’ils n’avaient pas l’intention de se laisser écraser sous la pression, ce qu’ils affirment dès les toutes premières minutes de « No Directions », qui ouvre le bal. « I’ve no directions, no real expectations, i’m just walking » : en quelques mots, c’est toute une philosophie qui est posée là. Celle d’un groupe qui fait de la musique sans se prendre la tête, sans prétention, pour le plaisir. Et qui compte bien continuer son bonhomme de chemin de la même façon !

Plus proches de Phoenix que d’Eiffel, ces trois là chantent en anglais sur des mélodies qui restent en tête au point que l’on se prend à penser que chacun des titres, ou presque, pourrait bien donner un tube.

La suite de la chronique est en ligne sur HexaLive !

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s