Release the Stars in stores TODAY !

Le nouvel album de Rufus Wainwright « RELEASE THE STARS » est disponible dès aujourd’hui !

La voix du génial Rufus n’a jamais été aussi incroyable, ses performances vocales sont fantastiques. Le plaisir du frisson des montagnes russes, rien de moins. Et l’occasion de dire (enfin) « adieu » aux respirations bruyantes qu’il prenait plaisir à conserver telles quelles sur les versions album.

L’ouverture est étonnante, incroyable, digne d’un grand opéra populaire. Baroque à souhait, « too much », comme on pourrait l’imaginer d’une ouverture de jeux olympiques ou de coupe du monde de football. « Do I Dissapoint You ? ». Certainement pas. Si l’objectif était de dérouter l’auditeur d’entrée une fois encore, il est largement atteint ! Les paroles néanmoins, sont à l’exact opposé de la musique, et revendiquent le droit d’être presque banal. Le message est clair : le petit génie de service semble être fatigué de devoir encore et toujours « sortir du lot ». Paradoxe typiquement « rufusien », qui participe aussi de ce que ses fans l’aiment autant …

« Going To A Town » prend la suite, qu’il ne veut pas synonyme d’anti-américanisme primaire, mais tient plutôt à comparer à la complainte d’un amoureux déçu.

Quelques titres sont déjà connus comme « Leaving for Paris », « SansSouci » ou « Between My Legs », pour ceux qui ont vu Rufus en concert ces deux dernières années. Les orchestrations toutefois, sont toujours une surprise et leur donnent par moment un relief supplémentaire, à d’autres une clé de lecture différente.

Certaines chansons me parlent plus que d’autres. Ainsi « SlideShow » ( Do I love you because you treat me so indifferently? Or is it the medication? Or is it me ? ) ou encore la kitchissime  »Rules and Régulations », qui m’impressionne par son audace et pour laquelle Rufus laisse libre court à des délires dans lesquels personne à part lui certainement n’aurait osé s’aventurer ! J’avoue une faiblesse pour « Tulsa » également, dont le protagoniste serait le chanteur des Killers, voilà pour la minute « people ».

La nouveauté de cet album, c’est la relation stable de l’artiste avec son amoureux allemand. Après des années d’errance à la quête du grand amour, il faut faire l’inventaire du renoncement qui l’accompagne forcément : les débuts d’histoires, les yeux qui pétillent, les angoisses pré-conclusion, tous ces espoirs, ces doutes, l’attente des signes et le coeur qui bat. Le regret pointe déjà … « I’m not ready to Love » … D’aucuns évoquent une certaine maturité, on peut le dire.

Je regrette enfin la surabondance des cuivres et le manque de dépouillement global de l’album. Je rêvais d’un autre « Poses », « Release the Stars » est plutôt proche de « Want One ». Rufus le concède bien volontiers, avouant s’être laissé emporter par le côté Rococo du Berlin doré… Je lui en veux un peu. Il est tellement émouvant quand il fait dans le minimalisme. Et puis voilà, j’aime quand il souffre à en crever, même si c’est horrible à dire !

Pourtant je dois l’admettre, je suis désormais aussi émue par l’aveu de ses contradictions que je pourrais l’être par une chanson qui satisferait davantage mon côté « snob » … C’est quand l’homme prend le pas sur sa musique que l’on est réellement et définitivement fichu non ? Alors voilà, pour moi c’est fait : je suis définitivement fan de Monsieur Wainwright !

Publicités

10 réflexions sur “Release the Stars in stores TODAY !

  1. Est-ce que quelqu’un sait quelle télévision était présente ce soir là?
    J’aimerais bien essayer de voir les images

    J'aime

  2. Bonjour Isa,

    it was great meeting you in front of the trianon….I had a wonderful night and I presume you too. Unfortunately we didn’t meet after the concert.
    So what did you think of the concert? I thought he had a pretty smart concept especially the costumes for himself and the band and the underlying theme I found to be very very smart (stars and stripes)…. hope to meet you one day again and have a coffee with you 🙂

    alex

    J'aime

  3. tom, je crois que tu résumes pas mal mon état d´esprit là …. plus j´y réfléchis, plus j´écoute et plus je sens une sourde colère monter en moi et …. de ré-ecouter l´eponyme et de réaliser que le cercle s´est sans doute clos, on est en quelque sorte revenu au point de départ, sans la frénésie magique du début. C´est maintenant aussi que la magie des premières notes de piano sur Poses ou Cigarettes and Chocolate Milk prend toute sa valeur et semble me laisser orpheline d´une époque plus belle …..

    J'aime

  4. Deux écoutes.
    Déçu.
    C’est la première fois que je le suis par sa musique.
    Je ne sais pas.
    Ce n’est pas que c’est mauvais (évidemment !) mais une impression de déjà entendu chez lui mais en mieux.
    Ce que je trouvais beau est devenu mièvre.
    Ce que je trouvais audacieux est devenu artificiel.
    Je pense changer d’avis sur quelques chansons comme « Release the stars » notemment mais bon.
    Ou alors c’est un synthèse magistrale de son art (déjà ?).
    C’est plus sobre que want one quand-même mais ça n’a pas l’étoffe harmonique de want two.
    Et aucune comparaison avec Poses ou surtout le premier album épnoyme.
    Non je ne sais pas.
    Une étape trop paisible peut-être.
    Avec sa créativtié débordante, on lui pardonnera bien.

    J'aime

  5. bon moi j’aime les titre plus épurés et simples comme: Nobody off the hook, Not ready to love ou Slideshow. Mais bon toi et moi Isa on a les mêmes goûts…

    J'aime

  6. J’ai acheté l’ album aujourd’hui…Je l’ai écouté pour le moment une seule fois, et il mérite d’être écouté encore et encore…Nous somes loin de la petite variété!!!
    Merci Isa de me l’ avoir fait connaitre ce Rufffuuusssssssssss !!! « Hors norme
    Bisous.

    J'aime

  7. J’ajouterais que la scène le sublime et que le concert qui approche sera sans aucun doute un grand moment. Si tu tombes fou de cette artiste (comme tant d’autres) et que tu veux venir au concert, j’ai deux places en trop. Ca me ferait plaisir qu’il n’y ait pas de fauteuils vides ce soir là 😀

    J'aime

  8. Kikou jolie Isatagada,

    Ca c’est de l’amour…. Tes coms et les liens vers tes pics m’ont donné envie d’aller à la découverte de cet artiste que je ne connais pas encore, je vais profiter de ce long WE pour m’occuper de son cas 😉

    Merci et bisouches, Nikos.

    J'aime

  9. Bonjour Isa, et merci, c’est beau et c’est beau! pas encore tout écouté mais je l’aime déjà ce nouveau Rufus (j’en ai jamais douté en même temps 😉 ) à bientôt bizzz

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s