Merci Manuel !

L’autre jour, ma collègue de bureau (et néanmoins amie), dont je ne citerai pas le nom pour des raisons évidentes, arrive au boulot avec une magnifique rose.

Je m’extasie, bien sûr, lorsqu’elle m’annonce, à ma stupéfaction, que celle-ci m’est destinée.

Le cadeau ne vient pas d’elle, mais de son mari. Appelons-le Manuel afin de préserver tant que faire se peut leur famille dont nous ne savons pas ce dont l’avenir sera fait. Il faut que je vous dise que Manuel et sa femme (appelons-la Madame Rodriguez) ont acheté récemment une maison, avec quelques menus travaux à faire à l’intérieur.

La maison était vendue avec son jardin, et dans le jardin, son rosier.

Manuel, depuis des mois, travaille d’arrache-pied pour, brindille après brindille, construire avec amour leur futur nid douillet. Manuel s’est donc beaucoup dépensé physiquement. Conséquence : il sort désormais avec la chemise rentrée dans le pantalon (et non pas disposée harmonieusement autour de ses formes généreuses), se glisse tel une anguille dans d’autres qui avaient, c’est sûr, rétréci au lavage, et a, enfin, retrouvé une ligne dont la quarantaine (et quelques bons petits plats) l’avait ignominieusement privé. La veille de la rose justement, Madame Rodriguez me glissait sous le sceau de la confidence qu’elle le trouvait très beau, et qu’il allait falloir commencer à se méfier …

Elle ne croyait pas si bien dire : patatra, c’est ce soir là justement que le fameux Manuel choisit de rentrer chez lui après une nouvelle journée de travaux, la rose à la main. Sa charmante épouse, rougissante, s’apprête à le remercier lorsqu’il brise net son élan : « ce n’est pas pour toi, c’est pour Isabelle. Toi tu en auras plein dans le jardin bientôt ! »

La malheureuse Madame Rodriguez, ne se méfiant pas, m’offre donc la rose le lendemain matin, et me prend en photo (photo que la décence m’empêche de reproduire ici telle qu’elle) avec mon téléphone portable. Au vu du résultat, je m’indigne : « oh non, tu as vu mon décolleté, on ne peut quand même pas lui envoyer ça ! ». La pauvre femme me jure que si, on peut !, et je lui envoie finalement le cliché en le remerciant par mms, sous ses yeux et par son intermédiaire !!!

Il y a fort à parier que cette histoire n’ira pas plus loin, bien sûr. Si toutefois ce n’était pas le cas, j’espère avoir préservé le plus longtemps possible, grâce aux pseudos utilisé ici, leur quiétude familiale. Espérons simplement qu’un journaliste mal intentionné diligenté par  »Voici » ou « Public » ne s’empare pas de cetet sordide histoire pour lui prêter des développement qui n’ont pas (encore) lieu d’être…

Je compte également, est-il utile de le dire, sur votre discrétion …

Publicités

3 réflexions sur “Merci Manuel !

  1. Voila qui encourage les petits cadeaux aux copines ! Pour rassurer les lecteurs, le couple Rodriguez va très bien et s’en va tous les week-end le coeur gai et la truelle à la main fignoler les derniers détails de son petit nid.
    La cremaillère est pour bientôt et ce sera une nouvelle occasion de t’offrir des fleurs.

    Grosses bises

    Manu & Fernanda

    PS : La photo n’est pas tout à fait la même que celle que j’ai reçue. Beaucoup moins intéressante…

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s