Mon interview de Babet sur HEXALIVE

Babet

Babet – Hello Isatagada ! Ah !!!!! enfin ton interview, je l’attendais avec impatience !!!! Alors…..(tu ne me vois pas mais j’ai le sourire aux lèvres…)

HexaLive – La mère d’un artiste que tu sembles apprécier comme moi (Rufus Wainwright) lui a dit alors qu’il était très jeune : « don’t ever get a job, it will ruin your life » (ne fais jamais un travail – sous-entendu « de bureau »-, ça gacherait ta vie »), ce qui a facilité sa trajectoire d’artiste. Quelle est ton histoire à toi, pour en être là aujourd’hui ?

B – Et bien c’est à se demander si la mère de Rufus et mon père ne seraient pas de la même trempe! A 5 ans, mon père m’a donné le choix, laccordéon ou le violon ?
Mes grandes soeurs jouant du piano et moi ne voulant jamais faire comme elles, je vis qu’il y avait un petit piano sur le coté de l’accordéon…je choisis donc le violon, pour être différente. J’ai toujours entendu mon père dire : « il nous faut une artiste dans cette famille ! » Il plaisantait peut-être, sans le savoir, il me mettait sur les rails…

HL – Terminer une longue tournée avec Dionysos et repartir aussitôt, pour un projet solo, c’est impressionnant et fascinant : comment as tu trouvé le temps de composer cet album ? Tu peux raconter ?

B – Je pense que ton premier album, tu as toute ta vie pour le faire, c’est pour le second qu’il peut te manquer du temps ! Ce disque, « drôle d’oiseau » est le bilan de dix ans de ma vie, des dix ans qui viennent de passer …si vite!
Je n’ai fait que choisir parmi toutes les chansons qui s’entassaient chez moi, j’ai toujours fait des chansons, depuis toujours j’ai l’impression…à Noël, quand j’étais enfant, il m’arrivait de composer des chants de Noël. Adolescente, j’imitais PJ Harvey, ma mère n’en pouvait plus, elle me comparait à un chat malheureux, hi !hi ! Et puis à 19 ans, je rencontrais Mathias, les Dionysos et partais sur la route. C’est très simple finalement, tout est très simple, je n’ai fait que me faire porter par la musique et par les autres, tout le temps….pour mon disque, 4 jours après la fin de la tournée d’été, je rentrais en studio, sans avoir rien répété, j’ai mis tout mes instruments dans une grande pièce, passais de l’un à l’autre et ai reconstruit mes chansons comme ça….j’en ai gardé 15, j’en ai enregistré d’autres pour faire des petit bonus, des cadeaux aux gens, dont cocomoto que j’ai mis sur mon myspace!

HL – Comment fais-tu pour être aussi présente sur mySpace ? MySpace est terriblement addictif sur le plan des relations humaines, et tu suscites visiblement une immense sympathie : tu crois que ça peut agir comme une drogue ? Où fixes-tu la limite, le moment où il faudra dire stop ?

Allez lire la suite sur  http://www.hexalive.com/index.php?option=com_content&task=view&id=89&Itemid=21

Publicités

2 réflexions sur “Mon interview de Babet sur HEXALIVE

  1. Superbe interview, je te l’ai déjà dit mais je l’écris pour tout le monde….
    On sent une vraie complicité disons « féminine »….

    Babet est proche de nous et ses réponses sont très touchantes.

    Félicitations à vous deux.
    Bises

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s